En quatre mois, 33 millions de cas de violation de données personnelles constatés par la Cnil

Cnil
 

Le RGPD impose aux entreprises de signaler les problèmes de données personnelles. Si elle ne le font pas dans les 72 heures, la Cnil peut infliger une sanction allant jusqu'à 10 millions d'euros ou 2% du chiffre d'affaires.

Votre opinion

Postez un commentaire