BFM Business

En 10 ans, les écarts de salaires entre hommes et femmes ont baissé

À poste équivalent, les femmes gagnent 9,6% de moins que les hommes

À poste équivalent, les femmes gagnent 9,6% de moins que les hommes - Unsplash.com - Pexels - CC

En 2004, le salaire moyen des femmes dans le privé était était inférieur de 21,3% à celui des hommes. En 2014, la différence est tombée à 18,5%, selon une étude de l'Insee publiée ce mercredi 21 septembre.

2.957 euros bruts et 2.225 euros nets. Voilà ce que gagnaient en moyenne les salariés du privé en 2014, selon une étude de l'Insee publiée ce mercredi 21 septembre. Soit une hausse de 0,5% par rapport à 2013. 

Sauf que ce chiffre cache évidemment des disparités. Notamment lié au sexe de. Le salaire net moyen des hommes s'élevaient en 2014 à 2.423 euros pour les hommes contre 1.975 euros pour les femmes, soit 18,5% de moins.

Si l'écart reste important, la bonne nouvelle est qu'en l'espace de 10 ans, il n'a presque jamais cessé de se réduire. En effet, en 2004, la différence était de 21,3%. Ainsi, sur une décennie, les inégalités de salaires hommes-femmes ont diminué de plus de 13% (la différence est passée en moyenne de 410 euros en 2004 à 348 euros en 2014).

-
- © -

Les cadres réduisent les inégalités

De fait, le salaire net moyen des femmes progresse plus vite que celui des hommes. En 2014, il a encore augmenté de 0,9% contre 0,4% pour la gente masculine.

"Ce sont surtout les cadres qui contribuent à la réduction de l’écart des salaires entre hommes et femmes. La part de cadres parmi les femmes salariées progresse, et le salaire net moyen des femmes cadres augmente plus que celui des hommes cadres (+ 1,3 % contre + 0,2 %)", souligne à ce titre l'Insee.

Par ailleurs, l'écart de 18,5% en 2014 s'explique aussi par le fait que les hommes sont plus nombreux à occuper des postes plus élevés dans la hiérarchie et donc mieux rémunérés. Ce qui fausse quelque peu la comparaison si l'on s'en tient juste à la moyenne. Du coup l'Insee calcule qu'à poste équivalent, avec des caractéristiques identiques (âge, secteur, condition d'emploi), une femme gagne en moyenne 9,6% de moins qu'un homme. Un chiffre qui reste évidemment très élevé mais qui recule néanmoins de 0,3% par rapport à 2013.

Enfin, si les inégalités hommes-femmes augmente avec le niveau de salaires (la différence atteint 34,1% entre les 1% d'hommes et les 1% de femmes qui gagnent le plus), l'Insee assure que "l’évolution de leur échelle des salaires est en 2014 plus favorable à tous les niveaux que celle des hommes, surtout aux niveaux les plus élevés".

J.M.