BFM Business

VIDEO - Canicule: les salariés peuvent-ils adapter leur tenue?

VIDÉO - Les températures dépassent largement les 30°C en cette fin juillet. Une aubaine pour les vacanciers au bord de la mer. Mais pour ceux qui doivent aller travailler, trouver une tenue adaptée peut virer au casse-tête.

On suffoque ! Huit départements sont toujours en vigilance orange canicule, en raison des très fortes chaleurs qui touchent le pays. Les températures maximales pourront atteindre localement 38 degrés ce jeudi. Les vacanciers vont pouvoir sortir débardeur, short et tong, et profiter des bains de mer ou encore siroter une boisson fraîche à l'ombre d'un arbre. Mais pour les Français qui doivent aller travailler, c'est une autre histoire: il faut trouver une tenue qui permette de supporter ces grosses chaleurs, sans heurter la sensibilité de ses collègues ni provoquer l'indignation de la direction.

Selon le code du travail, un employeur n’a pas le droit d'imposer une tenue vestimentaire à ses salariés sauf pour des métiers spécifiques qui nécessite le contact avec la clientèle ou encore pour des raisons d’hygiènes ou de sécurité.

Il faut penser à jeter un œil sur le règlement intérieur pour voir si certaines tenues n'ont pas été interdites ou autorisées. Par exemple, la RATP permet depuis cet été à ses chauffeurs de bus francilien de porter un bermuda au lieu du pantalon entre le 1er juin et le 30 septembre si les températures dépassent 28°C.

Pour éviter tout impair, il faut opter pour une tenue décontractée mais élégante. Les hommes peuvent tomber la veste et la cravate... Une chemise ample fera l'affaire. Les femmes ont plus de liberté, puisque personne ne leur reprochera une petite robe ou encore des sandales.

C.C.