BFM Business

Secrétaires et ingénieurs, champions des relations extra-conjugales

Chez les hommes, ce sont les ingénieurs qui sont les plus nombreux à avoir des aventures, suivi par les cadres financiers et enfin les banquiers.

Chez les hommes, ce sont les ingénieurs qui sont les plus nombreux à avoir des aventures, suivi par les cadres financiers et enfin les banquiers. - Pexels

Près de six actifs sur dix interrogés par le site de rencontres Gleeden avouent avoir déjà profité d'un déplacement professionnel pour tromper leur conjoint. Mais la tentation est plus ou moins forte selon les professions.

Le travail est un lieu propice pour rencontrer son conjoint. Mais c'est aussi un endroit qui fournit de multiples opportunités pour avoir une aventure, surtout lors des déplacements professionnels. 62% des hommes et 57% des femmes ayant répondu aux questionnaires de Gleeden (*) admettent avoir déjà profité d'un déplacement professionnel pour vivre une expérience extra-conjugale. L'éloignement favorise ces incartades car seulement 24% des hommes et 13% des femmes ont eu une aventure sur leur lieu de travail.

Les hommes qui ont décidé de donner un coup de couteau au pacte de fidélité choisissent en majorité leur partenaire parmi leurs collègues. C'est ce qu'affirment 53% d'entre eux. En revanche, seules 27% des femmes ayant eu une aventure ont trouvé leur partenaire sur leur lieu de travail.

La banque, un secteur plus ouvert qu'il n'y paraît

Le site spécialisé dans les relations extra-conjugales a voulu savoir si certains métiers favorisaient l'infidélité. Chez les femmes, ce sont les secrétaires qui sont les plus volages, suivies par les avocates et les infirmières. Les banquières ne sont pas non plus hermétiques à une incartade, puisque cette profession arrive en quatrième position.

Du côté des hommes, ce sont les ingénieurs qui sont les plus nombreux à se montrer infidèles, suivis par les cadres financiers et enfin les banquiers. Mais dans le top 10, se trouvent aussi de nombreuses professions libérales ou indépendantes, tels que les architectes, les entrepreneurs. Rien d'étonnant à cela puisqu'ils ont une certaine liberté pour gérer leur emploi du temps.

(*) Sondage réalisé en en ligne auprès de 4098 femmes et 4103 hommes membres du site.

C.C.