BFM Business

Recruteur ou candidat, qui est le plus bavard en entretien?

Les entretiens de plus d'une heure restent marginaux, et surtout plus prisés des hommes en charge du recrutement : 13% déclarent être adeptes de ce format, pour seulement 3% des recruteuses.

Les entretiens de plus d'une heure restent marginaux, et surtout plus prisés des hommes en charge du recrutement : 13% déclarent être adeptes de ce format, pour seulement 3% des recruteuses. - Geralt-CC

La majorité des recruteurs consacrent 30 à 60 minutes pour jauger un candidat en face-à-face, selon un sondage réalisé par Qapa. Et sur ce court las de temps, qui parle le plus?

D'un côté, un candidat qui doit mettre en avant ses qualités, son expérience et sa volonté de s'impliquer dans une nouvelle aventure. De l'autre, un recruteur qui doit se faire une idée de la capacité du postulant à répondre aux besoins de l'entreprise, tout en mettant en avant l'intérêt du poste pour attirer les meilleurs talents. Malgré ces enjeux, les entretiens d'embauche sont souvent vite expédiés, selon un sondage effectué par le site d'emploi Qapa (1).

Un tiers des recruteurs avouent consacrer entre 10 et 30 minutes pour recevoir un candidat. 60% passent entre 30 et 60 minutes avec chaque candidat. Les entretiens de plus d'une heure restent marginaux, et surtout plus prisés par les recruteurs de sexe masculin: 13% déclarent être adeptes de ce format, pour seulement 3% des recruteuses.

La perception des candidats est toute autre. Dans le sondage de Qapa, ils déclarent des durées d'entretien beaucoup plus courtes. Surtout les hommes. Ainsi 14% des candidats assurent que leur entretien a duré moins de 10 minutes, et 43% de 10 à 30 minutes. 

Les recruteurs laissent la parole aux candidats

Et de quelle manière se déroule ces entretiens? Qapa a voulu savoir qui parlait le plus, entre le candidat et le recruteur. Dans plus de 70% des cas (71% chez les femmes et 76% chez les hommes plus précisément), les recruteurs sont dans une posture d'écoute afin que le candidat ait toute la place pour poser les questions sur le poste et parler de ses expériences passées. C'est encore plus le cas quand le postulant est une femme. Plus d'une candidate sur deux affirment parler beaucoup, et à l'inverse 76% des candidats reconnaissent ne pas beaucoup s'exprimer lors de ces rendez-vous.

1 candidat sur 3 estime avoir eu le temps de faire passer son message

Cela dt, dans la majorité des situations, le temps de parole le plus long est accordé à celui qui postule. C'est en tout cas l'avis de 67% des recruteuses et 72% des recruteurs. Les candidates sont aussi de cet avis, à 80% des sondés, et dans une proportion moindre, avec 60% des hommes qui postulent. De ce fait, on sent une insatisfaction chez les messieurs: ils ne sont que 29% à estimer avoir eu le temps de faire passer leur message, et 58% en partie seulement, 13% pas du tout. Les femmes sont beaucoup plus satisfaites de leurs prestations avec 56% des candidates qui estiment avoir eu le temps de communiquer tout ce qu'elles voulaient et 39% en partie seulement, et seulement 5% en partie.

Alors messieurs, prenez exemple sur les femmes, et n'hésitez plus à avoir la main lors de l'entretien.

(1) Sondage effectué auprès de 19.650 personnes sur Facebook représentatives de la population nationale française, et par e-mailing auprès de 4,5 millions de candidats et de 135.000 recruteurs actifs. Les personnes interrogées étaient à 51% des candidates et à 49% de candidats, du côté des recruteurs, 49% étaient des femmes et 51% des hommes.

C.C.