BFM Business

Quels avantages tirer d'un comité d'entreprise?

Des places pour aller au cirque constituent un grand classique des avantages offerts par les CE .

Des places pour aller au cirque constituent un grand classique des avantages offerts par les CE . - Pierre Andrieu - AFP

Un actif sur deux dispose d'un CE. Les plus généreux offrent des avantages permettant de gagner jusqu'à un mois de salaire en pouvoir d'achat. Mais le plus souvent, le gain avoisine la centaine d'euros.

Si l'on pose la question autour de soi, "À quoi sert un Comité d'entreprise?", la plupart des gens répondront "À pas grand-chose". Si ce n'est à offrir une place par an pour aller au cirque, coincé entre deux enfants de collègues, sur une pelouse de Reuilly un dimanche de pluie. Pourtant, utilisé de manière optimale, le comité d'entreprise d'une grosse entreprise peut faire gagner beaucoup d'argent aux salariés.

La plateforme Meyclub, qui gère les activités sociales et culturelles de plus de 5.000 CE, affirme pouvoir faire économiser jusqu'à 2.842 euros par an à une famille avec deux enfants à charge sur leurs dépenses de transport, alimentation, loisirs et culture, et autres vêtements. Cela représente en théorie plus d'un mois de salaire gagné en pouvoir d'achat. En théorie car dans la pratique, le panier moyen est légèrement au-dessus des 100 euros, avec un pic pour Noël d'après une étude du prestataire de services Kalidea.

Réservé aux entreprises de plus de 50 salariés

Mais tout le monde peut-il profiter des avantages d'un CE? Depuis 1945, l'instauration d'un Comité d'Entreprise est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés. On en décompte 40.000 en France. Un actif sur deux dispose d'un CE mais bien sûr, ils ne sont pas tous aussi efficaces.

Ceux qui disposent des plus gros budgets en France sont le CE EDF/GDF, puis celui de la SNCF et enfin celui de la RATP. C'est assez logique parce que le budget des CE est défini en partie par la masse salariale: l'entreprise doit allouer une subvention de fonctionnement obligatoire équivalente au minimum à 0,2% de la masse salariale. À cela s'ajoutent des contributions pour les activités sociales et culturelles. Et leur montant est au bon vouloir de l'employeur.

Dans le privé, seuls 30% des comités d'entreprise auraient effectivement de l'argent à dépenser selon L'Expansion. En fait, cela représente 2 millions de salariés bien ou très bien lotis. Les autres ont juste des tickets de cinéma à tarif réduit.

Justement, qu'est-ce que les salariés réclament en priorité à leur CE? Les chèques cadeaux et les places à tarif réduit. En tête de liste, les spectacles, avec une très forte progression des parcs d'attraction dont les CE sont devenus très friands.

Laure Closier édité par C.C.