BFM Business

Pourquoi les cadres vont voir 2016 en rose

200.000 cadres pourraient être embauchés cette année, selon l'Apec, soit 10% de plus par rapport à 2015. L'informatique sera notamment le premier secteur en termes de recrutement.

L'embellie se poursuit sur l'emploi des cadres, selon l'Apec (l'association pour l'emploi des cadres) qui publie ce mercredi 10 février ses perspectives 2016.

Jusqu'à 200.000 cadres pourraient être embauchés, soit une hausse de 10% par rapport à 2015. Chez Deloitte France, par exemple, 200 cadres de plus qu'en 2015 vont être recrutés pour un total de 1.200. Deux-tiers d'entre eux sont des jeunes diplômés.

"20% de notre chiffre d'affaires se fait aujourd'hui sur des métiers qui n'existaient pas il y a quatre ans, on cherche des nouveaux profils", explique Géraldine Segond, DRH adjointe du groupe de conseil. La pépite de 2016: la sortie d'école au double parcours. "Celui qui a fait un cursus école d'ingénieurs 'école de commerce nous intéressent tout particulièrement", poursuit la DRH.

Des chasseurs de tête qui deviennent des agents de stars

Pour Dominique Maret, DRH d'Altran France qui n'arrive pas à recruter autant qu'elle le voudrait en 2016 :" les spécialistes du spatial, du big data et de la sécurité numérique vont s'arracher".

D'ailleurs selon l'Apec, en 2016 l’informatique sera la première "fonction recruteuse" du marché. Sur les 200.000 recrutements de 2016, 42.000 devraient concerner le secteur. La bataille n'est donc clairement pas terminée pour attirer les jeunes talents. Une solution: aller les chercher au berceau. Les entreprises se battent pour convaincre les jeunes étudiants dès la première année avec une présence forte dans les écoles.

Pour certains, il ne faut pas hésiter à faire monter les enchères. "Certains candidats sont en position de force", affirme Dominique Maret. "C'est tellement vrai dans le digital", abonde Jérôme Caille, directeur général de House of HR qui chapeaute plusieurs agences de ressources humaines. "Certains chasseurs de tête se transforment en agent de stars qui négocient les contrats", assure-t-il.

Preuve de l'effervescence de la high-tech, aujourd'hui les jeunes candidats au profil web qui déposent leur CV sur les sites de recrutement reçoivent en moyenne 20 appels au bout de 2 heures, selon Abylsen société de conseil en ingénierie.

Laure Closier