BFM Business

Les salaires des cadres nettement revus à la hausse

Les cadres n'ont pas vu leur salaire progressé de plus de 2% depuis 2012.

Les cadres n'ont pas vu leur salaire progressé de plus de 2% depuis 2012. - Philippe Huguen - AFP

Cette année, le salaire des cadres progresse de 1,7% par rapport à 2015. C'est la plus forte hausse depuis 2012. Et une réelle hausse de pouvoir d'achat alors que l'inflation est quasi-nulle.

Les entreprises françaises chouchoutent leurs cadres. Leurs salaires progresseront en moyenne de 1,7% en 2016, par rapport à 2015, selon le baromètre Expectra. Un an plus tôt, ils avaient dû se contenter d'une hausse de 1,2%. Les cadres n'avaient pas bénéficié d'augmentation supérieure à 2% depuis 2012. Cette hausse de 1,7% apporte une réelle progression du pouvoir d'achat des cadres alors que l'inflation est quasi nulle.

"Une situation plutôt logique au regard de la conjoncture maussade enregistrée ces quatre dernières années, mais paradoxale compte tenu de la bonne résistance de l’emploi cadre, dont le taux de chômage est resté inférieur à 5% sur cette période", précise Expectra.

-
- © -

Les deux secteurs qui profitent le plus de cette progression sont "Informatique et télécoms", et "commercial et marketing", où la hausse atteint 1,9%. En 2016, la plus forte progression de salaire, tous métiers confondus, bénéficie au chef de projet infrastructure (+ 6,8 %). Une première place due notamment à une forte demande consécutive à la mise en place de projets de virtualisation des serveurs et au développement du cloud.

En bas du classement, se trouve les métiers liés aux ressources humaines et au juridique avec une augmentation de 1%, inférieure à celle de 2015. " Une situation paradoxale alors que les directions des ressources humaines (DRH) auraient davantage recruté cette année", note Expectra. Selon une étude réalisée pour l’Association nationale des DRH (ANDRH), 38 % des DRH ont réalisé un plan de recrutement en 2016, contre 25 % un an plus tôt. Une tendance à la hausse cohérente avec la baisse du chômage, légère mais continue, depuis le troisième trimestre 2015.

-
- © -