BFM Business

Et si vous profitiez de vos déplacements pros pour réseauter?

Hurrybirds veut mettre fin à la solitude des voyageurs d'affaires en leur permettant de rencontrer d'autres personnes elles-aussi en déplacement.

Hurrybirds veut mettre fin à la solitude des voyageurs d'affaires en leur permettant de rencontrer d'autres personnes elles-aussi en déplacement. - Stockpick- CC

"Plutôt que de rester seul le soir à l'hôtel, Hurrybirds permet aux voyageurs d'affaires d'entrer en contact avec d'autres cadres eux aussi en déplacement. L'occasion de passer un bon moment et d'enrichir sa liste de contacts, avec pourquoi pas la découverte d'opportunités de business."

En voyage d'affaires, le planning est scrupuleusement minuté pour optimiser sa journée de travail. Mais une fois les rendez-vous terminés, les cadres en déplacement se retrouvent dans un hôtel impersonnel où ils se sentent bien isolés. Plutôt que de se terrer dans leur chambre ou de se retrouver seul pour prendre un verre, Hurrybirds propose à ces exilés du travail de se rencontrer. "J'ai beaucoup voyagé et je me rendais bien compte que dans les bars d'hôtels, je n'étais pas seul à être dans ce cas. Mais il n'est pas facile d'aller vers les autres. Notre réseau social permet de transformer ces soirées en solitaire en autant d'occasions de casual networking", explique Alain Boschet, co-fondateur de Hurrybirds.

Pour se rencontrer, les membres du réseau indiquent la ville où ils se rendent ainsi que l'hôtel où ils vont séjourner. Mais Hurrybirds sert aussi de plateforme de réservation, en partenariat avec Expédia, et il est ainsi possible de choisir son lieu d'hébergement en fonction des autres business travellers présents aux mêmes dates.

"Le pari pour nous, c'est de devenir un réflexe pour les voyageurs. Un peu comme ils consultent la météo avant de partir, ils jetteraient un œil à Hurrybirds pour savoir qui rencontrer lors de leur séjour", cite en exemple Alain Boschet. 

Déjà 400 inscrits

Pour éviter de se retrouver avec une personne avec laquelle on n'a aucune affinité, chaque membre possède une fiche avec une pléiade de renseignements professionnels. Ce qui permet de cibler les cadres œuvrant dans le même domaine d'activité ou la même fonction. Il est ainsi plus facile de briser la glace... et ces discussions informelles peuvent éventuellement aboutir sur de nouvelles opportunités de business. 

Deux mois après son lancement, la communauté de Hurrybird compte 400 inscrits: surtout des chefs d'entreprises, des spécialistes de l'export, des commerciaux qui voyagent principalement en Europe.

Bientôt un service premium

Pour continuer à séduire de plus en plus de membres, le réseau développe une rubrique bons plans pour trouver un golf, un chauffeur, alimentée en partie par les trouvailles des voyageurs. Un service premium devrait aussi voir le jour d'ici la fin de l'année. Pour un abonnement de 5 à 7 euros par mois, les membres devraient avoir accès à des services supplémentaires, tels qu'un aperçu des personnes ayant visité leur profil.

L'occasion pour le site d'élargir sa source de revenus, pour l'instant assuré par la publicité et la commission versée par Expédia pour les réservations d'hôtels.

Coralie Cathelinais