BFM Business

Deux salariés sur trois admettent que leurs problèmes personnels impactent leur performance au travail

Les salariés jonglent entre les soucis du boulot et ceux de leur vie privée.

Les salariés jonglent entre les soucis du boulot et ceux de leur vie privée. - Nappiness CC

Les questions liées aux enfants sont en tête des problématiques privées qui perturbent leur travail, selon une étude Yoopies. Cette charge mentale a pour conséquence une perte d'efficacité et du stress, reconnaissent les salariés.

S'il est difficile de laisser ses soucis professionnels derrière soi quand on quitte le boulot, il est tout aussi ardu de laisser de côté sa vie personnelle quand on est au bureau. Tout le monde -ou presque- connaît cette situation: 94% des salariés avouent gérer au moins un aspect de leur vie privée au travail, selon une enquête menée auprès de 1300 répondants par Yoopies et le LabRH.

Et la fréquence est importante. Pour 86%, ces préoccupations reviennent au moins une fois par semaine. Les deux tiers d'entre eux consacrent entre 30 minutes et trois heures à régler ces soucis personnels. Et un salarié sur dix passe plus de trois heures par semaine à gérer ces soucis au lieu de travailler.

Les enfants constituent la source de préoccupation la plus répandue: 78% des salariés y pensent pendant leur travail, qu'il s'agisse de trouver une remplaçante à la nounou qui fait faux bond ou bien de prendre rendez-vous chez le médecin pour qu'il examine le petit dernier qui tousse. Puis viennent les problèmes personnels (divorce, déménagement) qui préoccupent 73% des sondés.

Des préoccupations qui peuvent nuire à une carrière

Forcément, à force d'avoir la tête ailleurs, cela a une répercussion sur l'efficacité des salariés. 67% reconnaissent que cette charge mentale les perturbe. Pour près de neuf salariés sur dix, c'est une source de stress de gérer tout frontalement.

Et 44% avouent avoir pris du retard dans leur travail car ils avaient dû gérer des soucis perso en priorité. Avec comme conséquences pour un salarié sur cinq des difficultés avec sa hiérarchie. Et un tiers estime que l'impact a été plus important encore, car ces soucis ont eu une incidence négative sur leur évolution de carrière.

Coralie Cathelinais