BFM Business

Comment rédiger efficacement vos vœux à vos contacts professionnels

En cette fin d'année, c'est une tradition à laquelle il ne faut pas déroger si l'on souhaite entretenir son réseau professionnel. Mais cet envoi doit être soigné pour qu'il porte ses fruits.

Dans la sphère privée, les formalités de vœux pour la nouvelle année se résument bien souvent à l'envoi de SMS. Mais dans le monde professionnel, les cartes de voeux restent incontournables. C'est en effet le meilleur moyen pour resserrer les liens avec ses contacts professionnels, et marquer votre intérêt pour ses fournisseurs, clients… L'exercice nécessite cependant de se plier à quelques règles afin de ne pas envoyer une image négative de vous et votre entreprise.

Ainsi, si vous voulez que vos vœux marquent les esprits, il faut vous armer d'une pile de cartes en papier. "Les vœux par écrit ont plus de poids", souligne Geneviève d'Angestein, fondatrice de Businessetiquette.paris. Quant au choix du motif, si c'est à vous d'en décider, mettez de côté toutes les mièvreries comme les sapins sous la neige et les traineaux tirés par des rennes. "C'est le moment où l'on peut montrer une facette de sa personnalité", précise Geneviève d'Angestein. Si la créativité n'est pas votre fort, il est tout à fait possible de se tourner vers une œuvre d'art ou encore d'acheter des cartes mises en vente au profit d'associations.

Une fois les cartes sur le bureau, il faut alors se munir de sa plus belle plume car il n'est pas question de se contenter des "Meilleurs vœux" inscrits à l'intérieur de la carte. "Ajouter un petit mot est essentiel, cela prouve que l'on y a consacré du temps, et que la personne compte. Les vœux c'est le moment d'humaniser les rapports humains", rappelle la spécialiste des bonnes manières.

Bannir la formule " bonne santé"

Pas la peine d'être bavard, un simple mais courtois "Je vous adresse mes vœux les plus sincères de succès" est de bon ton. Si l'on est un peu plus intime, on peut y ajouter des vœux de bonheur. Mais il faut oublier la mention "bonne santé" qui ne se justifie pas dans ce contexte professionnel.

Il faut également proscrire tout ce qui a trait à du racolage publicitaire. N'écrivez surtout pas "En espérant que 2016 soit sous le signe de gros contrats" ou " je me rappelle à votre bon souvenir pour la proposition envoyée le mois dernier". Autant de mentions qui vont faire douter le destinataire de la sincérité de vos vœux.

Toujours répondre aux voeux

Reste une phase délicate : comment conclure ? Les formules de politesse "très sincèrement", "bien à vous (à toi)" sont tout à fait appropriées. Il vaut mieux utiliser "respectueusement" si vous vous adressez à une personne importante. Et si vous avez de bonnes relations avec le destinaire, il est possible de conclure par "amicalement".

Toutes ces règles s'appliquent aussi aux vœux que vous choisirez d'adresser par mail. L'envoi en masse sans la moindre personnalisation est à bannir. Il faut ajouter une petite phrase, vous pouvez choisir de l'écrire en italique pour donner plus de cachet.

Et n'oubliez pas : il faut toujours répondre à la personne qui vous a envoyé ses vœux.

Coralie Cathelinais