BFM Business

Saur: les syndicats interpellent Hollande sur l'avenir du groupe

Les syndicats interpellent François Hollande sur l'avenir des salariés de Saur.

Les syndicats interpellent François Hollande sur l'avenir des salariés de Saur. - -

Les cinq syndicats majoritaires français adressent une lettre ouverte à François Hollande, ce lundi 17 juin, à propos de l’avenir des 12.000 salariés de la Saur. En ligne de mire de leur critique : la reprise par les banques plutôt qu’un groupe industriel.

"Aujourd’hui, ce qui est en cause, c’est l’avenir de la Saur, entreprise française desservant 10.000 collectivités", voilà le rappel des syndicats CFTC, CFDT, FO, CGT et CFE/CGC au président François Hollande, dans une lettre ouverte parue dans Le Monde, daté du mardi 18 juin.

Les syndicats veulent ainsi interpeller François Hollande sur l’avenir des 12.000 salariés de la Saur, numéro trois de la distribution d’eau et d’assainissement en France, derrière Veolia et Suez. La maison-mère de Saur est étranglée par une dette de plus 1,5 milliard d’euros et ses 12.000 salariés sont en sursis.

Les banques privilégiées pour la reprise

L’entreprise a jusqu’au 30 juin pour boucler sa reprise. Faute de quoi elle sera placée en liquidation judiciaire. La Saur pourrait ainsi représenter la plus grosse faillite de l’année.

Les syndicats appellent à l’aide de la Banque Publique d’Investissement pour favoriser le projet de reprise par un industriel, le groupe Séché. Les trois offres de reprises de la Saur émanent du fonds d’investissement Cube, de l’homme d’affaire Jacques Veyrat, et des banques créancières du groupe. Ces dernières seraient actuellement les mieux placées pour l’emporter.

>> A LIRE AUSSI - La Saur: vers la plus grosse faillite de l'année?

Audrey Dufour