BFM Business

Recruter sur le potentiel plutôt que sur le CV

Boris Sirbey, co-fondateur de MyJobCompany veut aider les entreprises à adopter de nouvelles méthodes de recrutement

Boris Sirbey, co-fondateur de MyJobCompany veut aider les entreprises à adopter de nouvelles méthodes de recrutement - -

MyJobCompany n'a pas attendu la décision du Conseil d'Etat pour pousser les entreprises à diversifier le profil de leurs recrues. Avec Pôle Emploi, la start-up va plus loin encore que le CV anonyme, et teste le recrutement sans CV.

Dépuis février, les demandeurs d'emplois d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées n'ont plus besoin de CV (curriculum vitae) pour postuler à une offre, ils remplissent un questionnaire sur le site sanscv.fr. Objectif: identifier leurs compétences pour obtenir une note de correspondance avec le poste recherché.

Cet outil donne des résultats très concluants selon Boris Sirbey, co-fondateur de la start-up Myjobcompany, qui a mis en place la technologie: "les entreprises s'intéressent à des profils atypiques qu'elles n'auraient sans doute jamais rencontrées. C'est une mécanique plus humaine qui suscite une curiosité nouvelle", a-t-il expliqué sur BFM Business lundi 14 juillet.

L'expérience pourrait être généralisée

Il estime que la généralisation sous six mois du CV anonyme pour les entreprises de plus de 50 salariés est loin d'être une évidence.
Plutôt que de pénaliser celles qui ne joueront pas le jeu, il incite les politiques à innover en imposant une nouvelle approche. "Comme Google et Facebook le font pour recruter des talents, il faut apprendre à s'intéresser à la personnalité et au potentiel du candidat, et pas seulement à ce qu'il a fait auparavant." explique-t-il, invité de Good morning business.

Si tout se passe bien, l'expérimentation du recrutement sans CV avec Pôle Emploi pourrait être généralisée en 2015.

Charlyne Legris