BFM Business

Medef: Patrick Bernasconi reste dans la course

Patrick Bernasconi a mené les négociations sociales qui ont donné lieu à l'accord social en janvier,au nom du Medef.

Patrick Bernasconi a mené les négociations sociales qui ont donné lieu à l'accord social en janvier,au nom du Medef. - -

Celui qui est devenu le troisième homme, après que le conseil exécutif du Medef a apporté son soutien à Geoffroy Roux de Bézieux, ne compte pas encore retirer sa candidature à la présidence de l'organisation.

Patrick Bernasconi ne baisse pas les bras ce mardi 4 juin. Le candidat à la présidence du Medef, arrivé 3ème au vote du Conseil exécutif, n'est pas prêt à rallier l'un de ses concurrents. C'est pourtant les intentions qu'on lui prêtait. Visiblement ce ne sera pas pour tout de suite: le patron de la Fédération des Travaux Publics veut pour l'instant aller jusqu'au bout.

L'ex-dauphin de Laurence Parisot estime tout simplement qu'il n'a pas fini le travail. Il est parti tard dans la campagne et il pense pouvoir encore convaincre et ravir des voix. Notamment en régions, dans les Medef territoriaux. Ces prochains jours seront d'ailleurs consacrés à des rencontres dans le Languedoc, en Champagne-Ardenne et en Ile-de-France.

La campagne continue donc pour lui. Et la position de la Fédération Française du Bâtiment l'encourage dans cette voie. La FFB a confirmé qu'elle maintenait son soutien à la candidature de Patrick Bernasconi. Son président, Didier Ridoret, s'apprête à le répéter jeudi 6 juin devant sa fédération réunie en Comité exécutif.

Une position de faiseur de roi qui embarrasse le candidat

Pas mal de questions se posaient ces derniers jours à ce sujet, sur son potentiel revirement. La Fédération du Bâtiment a beaucoup de poids au sein du Medef et son soutien est un atout non négligeable pour un candidat à la présidence de la principale organisation de patrons. D'ailleurs les camps des deux favoris, Geoffroy Roux de Bézieux et Pierre Gattaz, ont approché la fédération de près.

La pression monte sur Patrick Bernasconi et ses soutiens. Mais cette position de faiseur de roi embarrasse plutôt le candidat, nous a confié son entourage. Ce mardi, Patrick Bernasconi a rencontré Geoffroy Roux de Bézieux. Il y a une dizaine de jours, c'est avec Denis Kessler, grand soutien de Pierre Gattaz qu'il a discuté. Et une entrevue directe avec Pierre Gattaz est prévue dans les jours qui viennent.

Si le patron de la Fédération des Travaux publics ne veut pas abandonner la course, c'est aussi peut-être pour continuer à peser. A la fois sur l'élection au Medef et sur son propre camp, sur sa propre fédération...

Isabelle Gollentz