BFM Business

Emplois d'avenir: pour François Hollande: "il n'y a aucun retard"

Pour François Hollande, les emplois d'avenir n'ont "aucun retard".

Pour François Hollande, les emplois d'avenir n'ont "aucun retard". - -

En déplacement dans le Morbihan, lundi 1er juillet, le président de la République a annoncé que 33.000 emplois d'avenir ont déjà été signés. Il a assuré que "le programme s'exécute comme prévu".

François Hollande l'assure, les emplois d'avenir, un dispositif visant à aider les jeunes peu formés à accéder à l'emploi, n'ont pris aucun retard.

Le président a ainsi affirmé, ce lundi 1er juillet à Lanester (Morbihan), que "nous sommes aujourd'hui à 33.000 emplois d'avenir, le ministre (Michel) Sapin m'en a exactement confirmé le nombre, c'est-à-dire que nous sommes précisément au moment où nous voulions être lorsque nous avons décidé: 33.000 pour le début du mois de juillet".

Il a fait valoir qu'il n'y avait "donc eu aucun retard". "Le programme s'exécute comme prévu" pour aboutir à "100.000 emplois d'avenir à la fin de l'année".Dans les colonnes du Parisien, le 23 juin dernier, Michel Sapin avait déjà martelé que cet objectif de 100.000 contrats "sera tenu" à fin 2013.

Un élargissement au secteur privé

Reste que devant ce départ relativement timide (un tiers de l'objectif sur la moitié de l'année), l'Etat a décidé d'ouvrir au privé le dispositif qui était initialement destiné aux associations et aux collectivités locales.

Le 20 juin dernier, lors de la conférence sociale, François Hollande avait ainsi indiqué que ces contrats seraient élargis "sous certaines conditions" à quelques secteurs comme la santé et le tourisme.

A LIRE AUSSI >> Emplois d'avenir: le gouvernement va-t-il faire volte face

Julien Marion