BFM Business

Emploi: les intentions d'embauche des entreprises continuent de progresser en France

Selon le baromètre ManpowerGroup des perspectives d'emploi, le 4ème trimestre 2019 devrait apporter de bonnes nouvelles, notamment du côté de la construction.

Les signaux restent au vert du côté de l'emploi. ManowerGroup publie ce mardi son baromètre* des perspectives d'emploi pour le 4ème trimestre 2019 en France et montre une belle dynamique des employeurs interrogés.

Le "solde net d'emploi" du baromètre s’établit ainsi à +6%, soit un point de plus qu’au trimestre précédent et quatre points de plus qu'il y a un an à la même époque. Autrement dit, 8% des employeurs prévoient de renforcer leurs effectifs, tandis que 2% envisagent de les réduire et que 88% n’anticipent aucun changement. 

-
- © ManpowerGroup

Dans le détail, le secteur de la construction, à 15%, affiche de belles perspectives avec 12 points de plus de plus par rapport au trimestre précédent et 9 points de plus sur un an. "Dans ce secteur, le marché de l’emploi devrait connaître au trimestre prochain un dynamisme qui n’y avait jamais été observé depuis le lancement du baromètre, il y a seize ans" affirme l'étude. L'industrie montre aussi un beau dynamisme (8%, +3 points par rapport au trimestre précédent).

Et ce sont plutôt les grandes entreprises (celles de plus de 250 salariés) qui affichent les meilleures prévisions : le solde net d'emploi ainsi calculé y atteint 23%, soit 10 points de plus qu’au trimestre précédent et 17 points de progression en un an. "À l’inverse, les petites entreprises et les TPE rapportent des prévisions d’emploi relativement stables par rapport aux trois précédents mois", précise le baromètre.

Le Centre-Ouest en tête

Du côté des secteurs géographiques, c'est dans le Centre-Ouest que les anticipations des employeurs sont les plus prometteuses (10%, +3 points par rapport au trimestre précédent). "Les intentions d’embauche pour le prochain trimestre témoignent d’un optimisme qu’on n’avait plus observé dans la région depuis sept ans", souligne l'étude. L'Ile-de-France suit de près : 4% (+9 points sur un an). En revanche, c’est dans le Nord que les intentions diminuent le plus : la prévision nette d’emploi atteint +2%. Soit une diminution de 5 points par rapport au trimestre précédent, et de 3 points en un an.

Enfin, reste à savoir si ces intentions d'embauche se concrétiseront en créations d'emplois. Selon les dernières données disponibles de l'Insee, les créations nettes de postes dans le secteur privé ont finalement marqué le pas au deuxième trimestre, avec 45.800 créations nettes, contre 90.000 au cours des trois premiers mois de l'année. 

*Le Baromètre ManpowerGroup des perspectives d’emploi pour le 4 ème trimestre 2019 a été réalisé dans 44 pays et territoires, du 17 au 30 juillet 2019, auprès de plus de 59.000 employeurs issus d’entreprises privées et d’organismes publics, dont 1.000 employeurs en France. L’étude analyse les données obtenues en réponse à une unique question : "Comment anticipez-vous l’évolution des effectifs de votre entreprise au cours du prochain trimestre, jusqu’à fin décembre 2019, par rapport au trimestre actuel?".

Thomas LEROY