BFM Business

Emploi:15.600 postes détruits au troisième trimestre en France

Les secteurs de l'industrie et de la construction sont les plus touchés par les destructions d'emplois.

Les secteurs de l'industrie et de la construction sont les plus touchés par les destructions d'emplois. - -

L'Insee a confirmé que l'emploi salarié avait diminué de 0,1% au troisième trimestre, ce mercredi 11 décembre. Mais l'institut a toutefois révisé le solde net de postes détruits, de 17.000 à 15.600.

Les chiffres sont toujours mauvais, mais la pente se fait moins raide.
L'économie française a encore détruit 15.600 emplois nets au troisième trimestre dans le secteur marchand, selon les données définitives publiées par l'Insee, mercredi 11 décembre. Le 14 novembre dernier, sa première estimation était légèrement supérieure (-17.000). A titre de comparaison, 37.700 emplois avaient été rayés de la carte au deuxième trimestre.

Hors intérim, les destructions de postes dans le secteur marchand sont aussi moindres au troisième trimestre (-20.600 postes) qu'au trimestre précédent (-34.400), note l'Institut national de la statistique et des études économiques.

L'industrie et la construction marquent un recul

Le recul du troisième trimestre provient essentiellement de l'industrie (-0,5%) et de la construction (-0,5%), l'emploi dans les services restant quasi stable (+5.600 postes).

L'emploi intérimaire, qui avait rechuté au deuxième trimestre après avoir mis fin au premier à une baisse ininterrompue depuis la mi-2011, est reparti à la hausse (+1%). Sur un an, il enregistre une progression de 0,6% de ses effectifs.

Sur un an à fin septembre, 132.500 emplois nets ont ainsi été détruits dans le privé en France.

Y. D. avec agences