BFM Business

Doux frais : au moins 5 offres de reprise partielle déposées

BFM Business
Mis en liquidation judiciaire, le pôle frais du groupe volailler Doux avait jusqu'à ce vendredi pour trouver des repreneurs. Au moins cinq offres de reprise partielle ont été officiellement déposées. 9 sites industriels étaient concernés et 1700 emplois menacés.

Sur les 1.700 emplois menacés, 500 seront préservés. Cinq sites sont concernés par ces offres, ceux de Clémont dans le Cher, Serent dans le Morhiban, Laval en Mayenne, et Boyne et Amilly dans le Loiret.
Le tribunal de Commerce devrait se prononcer sur ces offres la première semaine de septembre.
Par ailleurs, le ministre délégué à l’Agroalimentaire a réaffirmé ce vendredi le soutien de l’Etat à ces repreneurs : "Le combat que nous avons mené depuis des semaines a permis de sauver 683 emplois, à la fois des emplois repris et des emplois reclassés", a commenté Guillaume Garot, assurant que l'"Etat ne laissera pas tomber les salariés" qui n'ont pas de solution.
Quatre sites du pôle frais n’ont toujours pas trouvé preneur et plus de 1.000 emplois restent menacés. Les sites non repris devront cesser toute activité le 10 septembre.