BFM Business

Bricorama échappe à l’amende sur le travail dominical

La justice a exempté Bricorama de devoir payer une amende de 37 millions d'euros

La justice a exempté Bricorama de devoir payer une amende de 37 millions d'euros - -

La chaîne de bricolage, menacée de devoir payer une amende de 37 millions d’euros, n’y sera finalement pas contrainte par la justice.

Force ouvrière a perdu la partie qui l’opposait à Bricorama. Le syndicat réclamait 37 millions d’euros à l’enseigne de bricolage pour avoir ouvert illégalement certains de ses magasins le dimanche. Mais la justice a débouté FO pour vice de forme lundi 17 décembre.

Le juge du tribunal de Pontoise a estimé que FO n’avait pas réussi à apporter "la preuve objective pour chacun des magasins Bricorama" qu'ils "étaient effectivement ouverts malgré l'interdiction judiciaire".

En outre, cette amende de 37 millions d’euros aurait menacé la survie de Bricorama en ce qu’elle dépassait de loin le bénéfice annuel du groupe, d'à peine 24 millions l'année dernière.

Reste que l'enseigne ne pourra plus ouvrir le dimanche, à moins d'obtenir une dérogation préfectorale.

Nina Godart et AFP