BFM Business

Avec 2,4 millions de bénéficiaires, la prime d'activité bat tous les records

En mai 2016, le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, avait estimé que cette prime d'activité pourrait coûter cette année 200 millions d'euros de plus que prévu.

En mai 2016, le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, avait estimé que cette prime d'activité pourrait coûter cette année 200 millions d'euros de plus que prévu. - Philippe Hughen-AFP

La prime d'activité comptait en juin 2016, 2,37 millions de foyers bénéficiaires en France métropolitaine et dans les Dom, soit plus que les 2 millions initialement prévus par le gouvernement.

La prime d'activité continue sur sa lancée et connaît un succès croissant. Créée pour aider les travailleurs à revenus modestes, cette prestation sociale comptait en juin 2,37 millions de foyers bénéficiaires en France métropolitaine et dans les Dom (hors Mayotte), selon des chiffres de la Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf). Cette prime versée par les CAF, dont le montant moyen est de 165 euros par mois, a remplacé le RSA activité et la prime pour l'emploi (PPE).

Le gouvernement avait initialement prévu que seulement la moitié des 4 millions de foyers éligibles demanderaient la prime d'activité. Il avait pour cela débloqué une enveloppe de 4 milliards d'euros pour 2016, mais le dispositif a rencontré un succès plus important que prévu.

La prime coûtera 200 millions d'euros de plus que prévu

En mai 2016, le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert, avait estimé que cette prime pourrait coûter cette année 200 millions d'euros de plus que prévu, soit 4,2 milliards d'euros en tout. Témoin de cette montée en charge du dispositif, au cours du deuxième trimestre, les CAF ont versé 1,18 milliard d'euros au titre de la prime d'activité, après y avoir consacré près de 930 millions au premier trimestre. De même, le nombre de bénéficiaires a fortement augmenté entre mars (2 millions de foyers bénéficiaires) et juin (2,37 millions), alors que la prestation montait en charge.

Le chiffre de 2,37 millions de bénéficiaires signifie que le taux de recours à la prime d'activité (par rapport à la population totale éligible, estimée à 4 millions) dépasse donc les 60%, ce qui est nettement plus que le RSA activité.

F.Bergé avec AFP