Mis à jour le
Emmanuel Macron dans un gymnase de Pessac, en Gironde.
 

Interrogé par l'épouse d'un salarié de l'usine Ford Blanquefort qui va fermer ses portes l'été prochain, le chef de l'Etat s'en est pris au géant américain de l'automobile et a promis un dispositif d'accompagnement des salariés.

Votre opinion

Postez un commentaire