BFM Business

Elisabeth Borne se défend de ne pas assez inciter les entreprises à recourir au télétravail

Sur BFMTV, la ministre du Travail souligne que les entreprises ont entendu le message et que le télétravail se met en place en complément des mesures sanitaires strictes dans les entreprises.

Le gouvernement pas assez ferme sur le recours au télétravail alors que s'ouvre la période couvre-feu? Certains, notamment dans l'opposition estiment que les déclarations du gouvernement, seulement incitatives, ne vont pas assez loin.

Ce jeudi, Elisabeth Borne, la ministre du Travail a indiqué "qu'il est désormais demandé aux entreprises (…) de définir un nombre de jours minimal de télétravail par semaine pour les postes qui le permettent" mais sans obligation, à travers le dialogue social.

Interrogée sur BFMTV, la ministre se défend de n'être pas plus coercitive, estimant que le recours au télétravail monte bien en puissance. "On passe des messages depuis plusieurs semaines sur l'intérêt du télétravail et ces messages sont entendus".

"Le télétravail se met en place"

Et de préciser que: "mon ministère a fait une enquête en début de semaine et la majorité des salariés nous disent que leurs employeurs encouragent le télétravail. Donc le télétravail, il se met en place et c'est pour ça qu'on a par exemple en Ile-de-France une fréquentation des transports en commun qui est 40% inférieure à ce qu'on a habituellement et par ailleurs, on va modifier le protocole national pour demander à chaque entreprise de définir un nombre de jours minimal par semaine de télétravail pour les postes qui le permettent".

La ministre rappelle aussi "qu'il faut être vigilant sur la nécessité de garder le collectif de travail c'est quelque chose d'important et de faire aussi attention aux effets psychologiques de l'isolement des salariés. Donc il faut trouver au sein de chaque entreprise le bon compromis entre le télétravail tout en prenant en compte cette nécessité de garder les collectifs de travail et de faire attentin aux risques". De quoi rejoindre le discours de prudence du président de la République.

Enfin, Elisabeth Borne rappelle "qu'au sein des entreprises, on a des protocoles sanitaires très strictes, le protocole a été renforcé depuis le 1er septembre avec le port du masque systématique, ce protocole il est efficace, il n'y a pas de chaînes de contaminations quand on met en place ce protocole et il est très bien respecté".

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business