BFM Business

Zone euro : l'austérité "trop sévère" selon un rival de Merkel

BFM Business

Alors que les prochaines élections approchent en Allemagne, le candidat du SPD (parti social-démocrate opposé à la CDU d’Angela Merkel), s’en prend à l’austérité que prône la chancelière en zone euro.

La cure d’austérité imposée au pays en difficulté de la zone euro est "trop sévère". C’est ce qu’a déclaré dans un entretien accordé au Frankfurter de ce dimanche Peer Steinbrück, le candidat du parti social-démocrate allemand qui veut succéder à Angela Merkel aux prochaines élections.

Cet ancien ministre des Finances de la coalition Merkel entre 2005 et 2009 estime que les mesures de rigueur ont notamment un effet pervers : elles incitent certains pays à vouloir en faire beaucoup trop et beaucoup trop tôt.

Les Allemands se rebelleraient contre une telle cure d'austérité

Pour Peer Steinbrück, ces mesures "mènent à la dépression" en raison de leur ampleur. Or si "une dose juste [d’austérité] peut sauver des vies, une dose excessive peut être létale". Il assure en effet que dans certains pays, elles représentent 5% du PIB.

En Allemagne, une telle cure équivaudrait selon le candidat du SPD à 150 milliards d'euros de baisses de dépenses. De telles réformes, si elles étaient adoptées en Allemagne, susciteraient des vagues de contestation massives dans les rues allemandes, affirme-t-il.

Peer Steinbrück assure toutefois que sa formation politique est favorable à des efforts pour stabiliser la zone euro, notamment parce que l’Allemagne est très engagée dans les fonds d’aide aux pays en difficulté. Il réfute tout manque de courage ou d’intérêt sur "la question européenne".

Nina Godart et avec agences