BFM Business

Voici la première loi que Macron va proposer à l'Assemblée

Le premier projet de loi qu'Emmanuel Macron président proposera à l'Assemblée concernera la moralisation de la vie publique.

Le premier projet de loi qu'Emmanuel Macron président proposera à l'Assemblée concernera la moralisation de la vie publique. - Patrick Kovarik - AFP

Le président tout juste élu devrait, avant même les législatives, soumettre aux députés un projet de loi de moralisation de la vie publique. Un texte qui intégrera des mesures liées aux événements de cette campagne.

La passation de pouvoir aura lieu dimanche à l'Élysée et dès son entrée en fonction, Emmanuel Macron va mettre son projet de loi sur la moralisation de la vie publique sur la table du premier conseil des ministres. Ce sera la semaine prochaine. L'ancien ministre de l'Économie veut se montrer intraitable sur l'intégrité des élus.

Toute sa candidature a été fondée sur l’idée de renouvellement de la classe politique. Alors Emmanuel Macron veut clarifier les choses avant même les législatives. Les élus sont prévenus, ils se doivent d'être irréprochables.

Interdiction de salarier sa famille

Concrètement, cela va se traduire par l'interdiction d'exercer plus de trois mandats identiques successifs, d'avoir un casier judiciaire, de bénéficier du régime spécial des retraites des parlementaires, et toutes leurs indemnités seront désormais soumises à l'impôt.

Voilà pour les premières mesures qui seront contenues dans le projet de loi. Emmanuel Macron en a rajouté d'autres, directement liées à la campagne pour l'élection présidentielle et à l'affaire Penelope Fillon. Le texte interdira donc aux parlementaires de salarier des membres de leur famille. Et pour éviter les conflits d'intérêts, les activités de conseil seront interdites.

Les parlementaires examineront ce premier projet de loi fin juin.

Hélène Cornet, édité par N.G.