BFM Business

Vendreauxchinois.fr: le Bon Coin pour clients chinois

Le site vendreauxchinois.fr propose un service de petites annonces payantes à destination des clients chinois.

Le site vendreauxchinois.fr propose un service de petites annonces payantes à destination des clients chinois. - -

Les Chinois multiplient leurs achats en France. Mais il n'est pas toujours facile de cibler cette clientèle quand on est un particulier. Pour répondre à ce problème, un site propose de poster des petites annonces payantes à destination de la Chine.

Des vignobles aux sacs de luxe, la France attire de plus en plus les acheteurs chinois. Difficile pour autant de toucher la clientèle asiatique quand on est un particulier et qu’on ne parle pas la langue. Pour combler le fossé entre Paris et Pékin, le site internet vendreauxchinois.fr propose désormais des petites annonces traduites en chinois.

37 euros pour une petite annonce

Vendre un salon de coiffure en banlieue parisienne, mais aussi une armoire époque Empire ou encore un orgue de barbarie dans le Poitou, le tout en chinois, c’est possible.

Conçu comme une sorte de Bon Coin ciblé vers les clients chinois, vendreauxchinois.fr assure la traduction des petites annonces et leur publication sur un portail dédié en Chine.

Le service est payant, et plutôt pas donné: la formule de base coûte 37,50 euros, pour une publication de 60 jours sur le site français et son homologue chinois, baptisé Maimaiouzhou. Le site propose également de publier l’annonce sur d’autres sites chinois, pour la modique somme de 75 euros.

Un concept décliné dans d'autres pays européens

La formule a été créée en Italie, par deux hommes d’affaires, Alberto Toppino et Alessandro Zhou. Voyant le succès du site, ils ont ensuite décliné la formule dans d’autres pays: en Espagne, en France et bientôt en Allemagne.

Avec ces sites, les deux hommes d’affaires expliquent vouloir "abattre l’obstacle linguistique qui a éloigné les deux cultures jusqu’à maintenant, et a mis en difficulté les rapports économiques et commerciales".

A.D.