BFM Business

Santé: les pays européens qui ont le plus dépensé face au Covid

Les dépenses de santé ont représenté 10% du PIB français en 2020.

Les dépenses de santé ont représenté 10% du PIB français en 2020. - Fred DUFOUR © 2019 AFP

Selon Eurostat, les dépenses de protection sociale de la France en "maladie et soins de santé" ont représenté 10% du PIB en 2020, soit 3377 euros par habitant.

Conséquence de la pandémie de Covid-19, le poids des dépenses de santé s’est nettement alourdi en Europe en 2020. Mais selon les chiffres d’Eurostat publiés ce mardi, c’est l’Allemagne qui a consacré le budget le plus important aux prestations de protection sociale en matière de "maladie et soins de santé" au sein du Vieux continent: 374 milliards d’euros (34,8% des dépenses de protection sociale), soit 11,2% du PIB et 4497,5 euros par habitant.

Les dépenses de santé allemandes ont ainsi progressé de 4,5% entre 2019 et 2020. Une hausse proche de celle enregistrée en France (+4,2%). L’Hexagone figure d’ailleurs à la deuxième position avec 227,5 milliards d’euros de dépenses "maladie-soins de santé" (28% des dépenses de protection sociale). Cela représente 3377 euros par habitant et 10% du PIB (contre 9% en 2019). Vient ensuite la Belgique avec 39,7 milliards d’euros de dépenses de santé (8,8% du PIB et 28% des dépenses de protection sociale), soit 3443 euros par habitant.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la hausse des dépenses a été relativement contenue en 2020 en raison des effets contradictoires du Covid-19: d’un côté, la consommation de soins a nettement diminué à cause des confinements successifs. De l’autre, la pandémie a entraîné d’importants surcoûts dans le secteur hospitalier. Dès lors, l’alourdissement des dépenses de santé s’explique davantage par la chute du PIB subie par les pays européens en 2020 que par une flambée des dépenses.

Avec 24,9 milliards d’euros de dépenses de santé (4,8% du PIB, 1413,6 euros par habitant), la Pologne est dernière du classement, derrière l’Estonie (5,1% du PIB, 1041,4 euros par habitant) et la Lituanie (5,2% du PIB, 913,7 euros par habitant).

La protection sociale représente 36% du PIB tricolore

Si l’on regarde le rapport entre l’ensemble des prestations de protection sociale (santé, vieillesse, famille, chômage, logement…) et la richesse nationale, la France est restée en tête du classement en 2020 avec 813,9 milliards d’euros de dépenses (35,7% du PIB, 12.079 euros par habitant), toujours selon Eurostat.

Suivent l’Autriche dont le poids de la protection sociale a représenté 33,8% du PIB (14.236 euros par habitant), l’Italie (33,4% du PIB, 9288 euros par habitant) et l’Allemagne (32,3% du PIB, 12923,4 euros par habitant).

En revanche, c’est à Malte (+28%), en Irlande (+21%) et à Chypre (+18%) que les dépenses de protection sociale ont le plus progressé en 2020. En France comme en Allemagne, elles ont augmenté de 7%.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco