BFM Business

Une petite entreprise française s'attire les foudres des Anonymous

Une société française a déclenché la colère des Anonymous en déposant leur logo et leur slogan.

Une société française a déclenché la colère des Anonymous en déposant leur logo et leur slogan. - -

L'agence Web parisienne Early Flickr a déposé auprès de l'institut national de la propriété industrielle le logo de ce mouvement d'activistes du Web pour en faire des t-shirts. Et cela ne leur a pas vraiment plu.

Prenez le principal mouvement de cyberactivistes du monde, copiez leur logo sans autorisation et faites-en une marque commerciale. Autant aller tirer un lion par la queue! C'est pourtant l'aventure à laquelle s'est exposée l'agence Web parisienne Early Flickr qui a déposé, auprès de l'institut national de la propriété industrielle, le logo des Anonymous pour en faire des t-shirts.

Le logo en question: un homme en costume cravate sans tête, incarnation de l'anonyme, le légionnaire de base des Anonymous, un mouvement sans hiérarchie.

A aussi été déposé comme marque leur slogan: "We do not forgive, we do not forget" ("nous ne pardonnons pas, nous n'oublions pas"). Une phrase qui aurait peut-être dû mettre la puce à l'oreille de l'agence Early Flickr.

Les Anonymous s'engagent à punir la société

Les Anonymous n'ont pas tardé à réagir, dans leur folklore habituel: dans une vidéo Youtube, un homme vêtu d'un masque blanc exige le retrait de la marque. Cette action "ne restera pas impunie", promettent les Anonymous, qui s'en sont déjà pris avec succès à des entreprises comme Mastercard ou Sony.

Sur Internet, l'entrepreneur soutient qu'il voulait en réalité "protéger ces logos et slogans" et qu'il "n'est pas question de faire un gros bénéfice". Pas sûr que ça suffise à convaincre les intéressés.

Anthony Morel