BFM Business

"Une guerre commerciale entre alliés n'est pas cohérente", assure Macron devant le Congrès américain

Au troisième et dernier jour de son voyage officiel aux États-Unis, Emmanuel Macron s'est exprimé devant les membres du Congrès.

Au terme de sa visite d'État aux États-Unis, Emmanuel Macron s'est adressé aux parlementaires américains. Le chef de l'État a exposé sa propre vision du monde dans un discours solennel, chaudement applaudi par les parlementaires, au lendemain de pourparlers compliqués avec le président Trump. 

Dans son allocution prononcée en anglais, Emmanuel Macron a évoqué les relations historiques qui unissent la France et les États-Unis. Des rapports confrontés à de nouveaux défis comme l'accroissement des inégalités, la dégradation de la planète, le terrorisme, les attaques contre les valeurs démocratiques et la montée des nationalismes.

Le chef de l'État a dénoncé devant les sénateurs et les représentants présents les tentations de "nationalisme et d'isolationnisme" et demandé aux États-Unis de "réinventer le multilatéralisme". Emmanuel Macron a également martelé qu'une "guerre commerciale entre alliés n'est pas cohérente." Une phrase faisant allusion au risque de guerre commerciale qui pointe derrière les menaces protectionnistes de Donald Trump.

Plus tôt dans la journée, les deux chefs d'État n'ont toutefois pas réussi à s'entendre sur le dossier des taxes douanières décidées par Donald Trump sur l'acier et l'aluminium. Taxes dont l'Union européenne est exemptée jusqu'au 1er mai. 

A.M. avec AFP