BFM Eco

Le nombre de bénéficiaires du RSA explose dans certains départements

Le nombre de bénéficiaires du RSA augmente

Le nombre de bénéficiaires du RSA augmente - François Guillot - AFP

Depuis mi-mars, le nombre de personnes bénéficiant du RSA a augmenté. Il a notamment progressé de 2,4% dans l'Eure, de 5% dans le Bas-Rhin, de 7,6% en Gironde ou encore de 10% en Seine-Saint-Denis et Meurthe-et-Moselle.

Conséquence de la crise sanitaire, le nombre de personnes bénéficiant du RSA augmente. Frédéric Bierry, le président des Affaires sociales de l'Assemblée des départements de France, affirme que cette hausse concerne tout le pays.

Le Parisien rapporte des chiffres de l’Assemblée des départements de France. Ainsi, depuis mi-mars et le début du confinement, les personnes bénéficiant du revenu de solidarité active a progressé de 2,4% dans l’Eure, de 3% en Dordogne, de 3,6% en Haute-Savoie de 3,8% dans les Pyrénées-Orientales, de 4,6% dans la Vienne, de 5% dans le Bas-Rhin et le Nord, de 6,8% dans le Morbihan, de 7,6% en Gironde ou encore de 10% en Seine-Saint-Denis et Meurthe-et-Moselle.

Le revenu de solidarité active assure aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu qui varie selon la composition du foyer. Le RSA est ouvert, sous certaines conditions, aux personnes d'au moins 25 ans et aux jeunes actifs de 18 à 24 ans s'ils sont parents isolés ou justifient d’une certaine durée d’activité professionnelle.

Une hausse problématique

Le site Service-public rappelle que “l'ordonnance n°2020-312 du 25 mars 2020 prolonge automatiquement les droits au RSA. Elle permet aux bénéficiaires du RSA de continuer à percevoir l'aide jusqu'au 12 septembre 2020, sans réexamen de leurs droits. Les droits au RSA seront réexaminés après ce délai, y compris pour la période écoulée. Si vous bénéficiez du RSA au mois d'avril ou de mai 2020, une aide exceptionnelle de solidarité de 150 euros vous sera attribuée. Vous percevrez également 100 euros supplémentaires par enfant à charge. Cette aide sera versée automatiquement le 15 mai 2020 par votre caisse d'affiliation”.

Dans certains départements, comme la Seine-Saint-Denis, cette hausse des bénéficiaires du RSA va devenir problématique. En effet, le département assure une part du financement de cette aide, part d’autant plus difficile à assumer que leurs recettes ont baissé avec la diminution des droits de mutation. Stéphane Troussel, le président du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, s’inquiète auprès du Parisien des difficultés financières.

"Nous avons déjà déboursé 7,5 millions d'euros de plus que prévu pour le RSA cette année. Si cela continue, on atteindra 45 à 50 millions d'euros de plus d'ici la fin de l'année."
Diane Lacaze