BFM Business

Discriminations à l’embauche: Schiappa impose des formations à sept entreprises

Des entreprises prises en flagrant délit de discrimination à l'embauche vont devoir suivre des formations.

Des entreprises prises en flagrant délit de discrimination à l'embauche vont devoir suivre des formations. - rawpixel - AFP

Les recruteurs d'Air France, Accor, Renault, Altran, Arkéma, Rexel et Sopra Steria vont devoir suivre une formation en matière de discrimination à l’embauche après avoir été pris en flagrant délit de mauvaises pratiques.

Air France, Accor, Renault, Altran, Arkéma, Rexel et Sopra Steria... Ces sept grands noms de l’économie française vont devoir corriger leur processus de recrutement afin d'éviter toute discrimination à l’embauche. Et selon France Info, leurs recruteurs vont être formés à cet effet, à la demande de Marlène Schiappa. la secrétaire d’État à l’égalité hommes-femmes.

Pourquoi ces entreprises ? Parce qu’elles avaient épinglées pour leurs mauvaises pratiques lors d’une campagne de testing menée à la demande du gouvernement en février dernier. Cette opération consistait à envoyer pour une même offre d’emploi deux CV identiques, un avec un nom à consonance européenne et un avec un nom à connaissance maghrébine.

Quatre heures de formation le 2 juillet

Comme il le fait désormais avec les mauvais payeurs ou ceux qui ne respectent pas l’égalité homme-femme, le gouvernement recourt au name and shame des employeurs pratiquant la discrimination à l’embauche. Mais sur ce thème, l’exécutif a décidé d’aller plus loin avec cette formation obligatoire.

Celles qui ont répondu, quatre d’entre elles pour l’instant selon France Info, devront donc envoyer un représentant de l’entreprise ou un de leurs recruteurs le 2 juillet prochain au secrétariat d’État à l’égalité hommes-femmes de Marlène Schiappa. Ils y suivront, pendant quatre heures, une formation aux bonnes pratiques en matières de recrutement et de management.

Nina Godart