BFM Business

Remaniement: comment remplacer Montebourg à Bercy?

La répartition des portefeuilles ministériels à Bercy pourrait changer à l'occasion du remaniement.

La répartition des portefeuilles ministériels à Bercy pourrait changer à l'occasion du remaniement. - Jacques Demarthon - AFP

Le successeur du ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, devra être nommé ce mardi 26 août. Mais va-t-il reprendre strictement le même portefeuille, ou l'organisation de Bercy va-t-elle changer?

Le nouveau gouvernement de Manuel Valls est annoncé ce mardi 26 août. Les tractations ont eu lieu toute la journée de lundi entre l’Elysée et Matignon.

Plusieurs scénarios se dessinent pour la succession d’Arnaud Montebourg à Bercy.

Trois options possibles

> Première option: Michel Sapin reprend les commandes.Terminé l’expérience de deux ministères, Finances et Economie, séparés comme en Allemagne. Michel Sapin n’aurait aucune difficulté à reprendre les deux portefeuilles. Il connait très bien le poste et les rouages de Bercy pour avoir déjà été ministre des Finances et de l'Economie sous François Mitterrand, dans les années 90. Il cumulait alors les deux fonctions.

Cette autre option aurait également pour avantage de donner un vrai "patron", plusieurs voix, Laurent Fabius notamment, ayant estimé qu'il ne pouvait y avoir une dyarchie à Bercy. Enfin, la proximité de François Hollande avec Michel Sapin, deux camarades de la promotion Voltaire de l'ENA, joue en faveur de ce scénario, le président souhaitant s'entourer d'hommes partageant sa ligne économique.

> Deuxième option: L'économie et les Finances restent deux entités distinctes. Et il faut donc uniquement remplacer Arnaud Montebourg.

La difficulté ici sera de trouver le bon candidat. Une personnalité en accord totale avec la ligne économique du chef de l’Etat, la politique de l’offre, la baisse des charges, la réduction des déficits.

Plusieurs noms circulent. L'ancien ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve pourrait ainsi revenir à Bercy, lui qui avait remplacé avec un certain succès un certain Jérôme Cahuzac. Son choix permettrait d'avoir un homme en phase avec la ligne économique du gouvernement.

Autre nom cité par les médias comme potentiel successeur à Arnaud Montebourg, l'ancien patron d'EADS et la SNCF, Louis Gallois. Auteur fin 2012 d'un rapport qui porte son nom et qui a abouti à la naissance du Crédit d'impôt compétitivité emploi. Il est donc, lui aussi, en phase avec la politique de l'offre.

> Troisième option: la moins probable de toutes: un bouleversement complet. Michel Sapin quitte les finances en même temps qu’Arnaud Montebourg l’économie. Mais l’expérience, les compétences et la loyauté de Michel Sapin sont des atouts de poids en sa faveur.

Julien Marion et Vincent Giraldo