BFM Business

Radars : le jackpot pour l’Etat

-

- - -

Les recettes générées par les radars routiers devraient atteindre un niveau record en 2012, entre 675 et 700 millions d'euros, selon des estimations de l'Agence nationale du traitement automatisé des infractions (Antai), rapporte le quotidien Les Echos.

C’est un véritable jackpot pour l’Etat. Les radars et les amendes qui vont avec pourraient rapporter entre 675 et 700 millions d’euros à l’Etat cette année. En 2011, les recettes liées aux radars ont rapporté 639 millions d’euros.

324 millions d’euros en six mois

Les radars ont déjà rapporté « 324 millions d'euros entre le 1er janvier et le 30 juin 2012, et en tenant compte de la corrélation du trafic selon les saisons, l'année 2012 pourrait rapporter entre 675 et 700 millions d'euros », indique-t-on à l'Antai (Agence nationale du traitement automatisé des infractions).

Des recettes qui doublent en 5 ans

En 2011, le montant des recettes atteignait déjà la somme record de 639 millions d'euros. En 2007, les radars rapportaient 362 millions d'euros, rappelle Les Echos. Les recettes liées aux radars auraient donc doublé en 5 ans. Plusieurs explications justifient cette hausse. Tout d’abord, le parc de radars sur les routes de France a fortement augmenté depuis la mise en place du dispositif. Ensuite, la faute viendrait surtout des automobilistes. Selon un expert cité par Les Echos cette augmentation serait due à un « relâchement des automobilistes, et une légère augmentation de la vitesse moyenne ». Il note une augmentation de « 20% en avis de contravention et excès de vitesse depuis le début de l'année ».