BFM Business

Quelles pistes pour favoriser l'emploi des jeunes

Si le principe d'une prime à l'embauche est actée, les modalités d'application restent à déterminer notamment en termes de contreparties.

Seules certitudes: les entreprises vont bénéficier d'une aide de 4000 euros pour l'embauche d'un jeune de moins de 25 ans et ce pendant au moins un an, pour le reste, toutes les modalités restent à déterminer.

S'agira-t-il d'une prime ou d'une exonération de charges? Si cette deuxième solution est contestée par les syndicats, car elle va amputer les recettes de la sécurité sociale, rien n'est encore arbitré nous dit-on à Matignon.

Le risque, 250.000 jeunes supplémentaires au chômage

Enfin, qui sera concerné? Là encore, tout reste pour l'instant très flou, les syndicats exigent des contreparties et seules les embauches en CDD d'au moins 6 mois pourraient être visées.

Enfin, le gouvernement a prévu de réserver la mesure uniquement aux jeunes jusqu'à 1.6 SMIC mais le Medef plaide pour un relèvement de ce plafond pour ne pas exclure les jeunes les plus diplômés qui échappent déjà aux mesures sur l'apprentissage.

En clair, le gouvernement cherche encore LA solution la plus efficace pour éviter un hausse massive du chômage des jeunes. Si rien n'est fait nous dit-on au ministère du Travail, ce sont 250.000 jeunes supplémentaires qui risquent de se retrouver au chômage en fin d'année.

OC et Caroline Morisseau