BFM Business

Pour la recherche, l'Etat est prêt à s'ouvrir aux capitaux étrangers

La ministre de l’enseignement supérieur prône la nécessité d’une reconquête industrielle en France

La ministre de l’enseignement supérieur prône la nécessité d’une reconquête industrielle en France - -

Pour la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, invitée de BFM Business ce 24 octobre, il est temps que la France développe la recherche technologique qui bénéficiera aux PMI-PME.

"Il faut consolider absolument une Europe de la recherche". Pour Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, interrogée par BFM Business, la France toute seule n’est pas suffisamment forte pour faire face aux pays émergents, ce qui ne doit pas l’empêcher de "donner les grandes orientations, de sanctuariser la recherche".

La ministre veut, en effet, développer la recherche technologique, qui produit des innovations immédiatement transférable à l’industrie. "Ce secteur ne représente que 4% à 6% de la structure de scientifique française contre 20% en Allemagne et 30% aux Etats-Unis".

Mais pour cela, il faut du capital. C’est pour cela que l’Etat fait des ouvertures à des capitaux étrangers, souligne la ministre. "Personne ne s’opposera à un capital qui va s’investir dans des projets d’intérêt général". Geneviève Fioraso veut également que les banques accompagnent davantage les PMI-PME. "C’est pourquoi, nous avons mis en place la BPI qui doit servir de levier".

BFMbusiness.com