BFM Business

Possible récession pour l'Allemagne?

L'activité ralentie en Allemagne

L'activité ralentie en Allemagne - -

Les entreprises allemandes ont connu un mois d'octobre difficile. L'activité du secteur privé se contracte pour le sixième mois consécutif, faisant craindre un risque de récession.

La première puissance économique européenne en récession? C'est, en effet, le scénario envisagé par Markit. Le secteur privé allemand se contracte pour le sixième mois consécutif en octobre, selon les indices PMI.

L'indice PMI publié par Markit montre en effet, un recul à 48,1 contre 49,2 en septembre.
Dans l'industrie, il a baissé à 45,7 contre 47,4, inférieur au consensus (48) et s'éloignant de la barre de 50 à partir de laquelle il rend compte d'une expansion. Dans les services, il s'est tassé à 49,3 contre 49,7, alors que les économistes tablaient sur une remontée à 50.

Pour Chris Williamson, économiste chez Markit, ces chiffres reflètent une probable entrée en récession de la première économie européenne au deuxième semestre.

Par ailleurs, l'enquête auprès des directeurs d'achat laisse prévoir une contraction de 0,3% du produit intérieur brut allemand au troisième trimestre, puis de 0,2% au quatrième trimestre.

La France aussi connait un risque de récession forcée

Le secteur privé français continue de subir les conséquences du ralentissement économique mondial en octobre, renforçant la possibilité d'une contraction de l'économie hexagonale sur la fin de l'année, le chômage poursuivant parallèlement sa hausse.

Les premières estimations des indices PMI montrent que l'activité dans le privé s'est contractée pour le huitième mois consécutif (44,8 points), et dans une proportion plus importante que ne le prévoyaient les économistes, l'industrie étant davantage touchée que les services.

L'indicateur du climat des affaires a quant à lui atteint son plus bas niveau depuis septembre 2009, la chute étant particulièrement marquée dans l'industrie alors que les analystes prévoyaient une stabilisation.

Diane Lacaze