BFM Business

Plus de 300.000 étudiants ont bénéficié d’au moins un repas à 1 euro en février

Tous les étudiants, même non boursiers, peuvent bénéficier des repas à 1 euro au Crous depuis fin janvier

Tous les étudiants, même non boursiers, peuvent bénéficier des repas à 1 euro au Crous depuis fin janvier - Martin BUREAU / AFP

Depuis l'extension du dispositif de repas à 1 euro pour tous les étudiants, même non boursiers, les chiffres s'envolent. Plus de 300.000 étudiants en ont bénéficié, avec une moyenne de six repas par personne.

Fin janvier, le gouvernement a permis à tous les étudiants, même non boursiers, de bénéficier de repas à 1 euro dans les restaurants universitaires. Une aide pour lutter contre la précarité étudiante, alors que cette partie de la population est particulièrement affectée par la crise sanitaire.

L'extension du dispositif a permis à 304.700 étudiants de bénéficier d'au moins un repas à 1 euro en février, rapporte la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), qui publie chaque mois un tableau de suivi des prestations de solidarité.

Parmi eux, 177.300 étudiants non boursiers. L'extension du dispositif de repas à 1 euro à tous les étudiants était très attendue. Rien que la dernière semaine de janvier, ils étaient 57.300 à en avoir bénéficié juste après le feu vert du gouvernement.

Six repas par personne en moyenne

En février, les boursiers représentaient 42% des bénéficiaires de repas à 1 euro, part légèrement supérieure à celle des boursiers sur critères sociaux parmi l’ensemble des étudiants en 2019-2020 (39%), note la Drees.

Le nombre moyen de repas par bénéficiaire s’élevait à six par personne en février. Un nombre qui reste stable pour les boursiers qui en bénéficiaient déjà en janvier, où il était de sept repas par personne et par mois.

Le tarif à 1 euro a connu un fort engouement lors de sa mise en place en septembre, où 188.500 étudiants boursiers en ont profité. Depuis, les chiffres sont en baisse, particulièrement en novembre, à cause du deuxième confinement, du passage de l’intégralité des enseignements en distanciel et aux vacances scolaires.

La fréquentation est tout de même revenue depuis janvier (49.100 étudiants boursiers en ont bénéficié en décembre, 72.300 en janvier et 127.400 en février) .

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech