BFM Business

Plan de sauvetage de Chypre : la BCE ouverte à des aménagements

BFM Business

Jörg Asmussen, membre allemand du directoire de la Banque centrale européenne, a indiqué lundi 18 mars que des amendements pourraient être apportés au plan d’aide à Chypre à condition que son financement soit assuré. Un plan pour sauver le pays et ses banques au bord de la banqueroute a été décidé samedi à Bruxelles et est observé ce lundi par le Parlement chypriote. Il prévoit le versement de l’aide européenne en échange d’une taxe sur les dépôts bancaires pouvant aller jusqu’à près de 10%, une première. Elle doit rapporter 6 milliards d’euros.

Mais ses modalités peuvent être modifiées par les parlementaires du pays, assuré Jörg Asmussen lundi. "C'est le programme d'ajustement du gouvernement chypriote, pas celui de la Troïka ou d'un autre gouvernement", a-t-il affirmé lors d'une conférence à Berlin. "Si le président chypriote veut changer quelque chose à la taxe sur les dépôts, c'est entre ses mains", a-t-il ajouté, "il devra juste s'assurer que le financement est intact".

N.G. et AFP