BFM Business

Nicolas Sarkozy affiche son soutien à la Grèce

BFM Business

PARIS - Nicolas Sarkozy a affiché samedi son soutien à la Grèce, en se félicitant des efforts déployés par le gouvernement d'Athènes pour redresser...

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a affiché samedi son soutien à la Grèce, en se félicitant des efforts déployés par le gouvernement d'Athènes pour redresser la situation budgétaire du pays.

S'exprimant devant des représentants du monde agricole, le chef de l'Etat a souligné que la Grèce était un débouché capital pour les éleveurs français et a redit sa détermination à défendre la Politique agricole commune.

"Si on a fait l'euro, on ne peut pas laisser tomber un pays qui est dans la zone euro, ou alors ce n'était pas la peine de faire l'euro", a-t-il affirmé lors d'une table ronde réunissant les dirigeants de syndicats agricoles au Salon de l'agriculture.

"S'il n'y a pas de solidarité entre nous, s'il n'y a pas de gouvernement économique, l'euro n'a pas de sens", a-t-il dit, ajoutant qu'il se battrait avec la même détermination pour défendre la politique agricole au niveau européen.

Sous la pression de l'Union européenne et des marchés, le gouvernement grec a annoncé cette semaine plan d'économies de 4,8 milliards d'euros incluant entre autres une hausse de deux points de la TVA, un gel des retraites et une réduction des primes des employés du secteur public.

Ces mesures d'austérité ont été saluées vendredi par Angela Merkel, la chancelière allemande, et le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker, qui ont tous deux reçu le Premier ministre grec George Papandréou sans pour autant promettre d'aide financière.

Le chef du gouvernement grec verra dimanche Nicolas Sarkozy à l'Elysée.

Yann Le Guernigou, édité par Véronique Tison