BFM Business

CARTE – Ces villes où louer sur Airbnb est devenu plus difficile

Appartement Airbnb à Valence (Espagne).

Appartement Airbnb à Valence (Espagne). - Beverly Yuen Thompson / Flickr CC

Certaines villes encadrent strictement les locations de courtes durées via Airbnb. À New York ou à Washington, vous ne pouvez pas louer légalement un appartement entier pour moins de 30 jours. De même qu’à Madrid et Palma de Majorque, en Espagne, qui ont des clauses très spécifiques pour limiter les meublés touristiques en centre-ville. Consultez la carte ci-dessous pour vous y retrouver dans toutes ces législations locales.

Un arrêté municipal signé ce lundi contraint Airbnb à transmettre la liste de toutes les transactions effectuées à New York. La mairie veut chasser définitivement les particuliers qui louent l’intégralité de leur logement pour une durée inférieure à un mois, ce qui est contraire à la réglementation de la ville. Un peu plus au Sud, Washington applique une restriction tout aussi stricte: aucune location de moins de 30 jours, sauf si l’hôte est présent sur les lieux.

Des réglementations très strictes en Espagne

Aux États-Unis et en Europe, de nombreuses villes ont mis en place un cadre juridique pour réglementer les locations de courtes durées sur la plateforme américaine. Pour la plupart, elles demandent l’acquisition d’une licence commerciale, payante - jusqu’à 500 dollars par an et par appartement à Las Vegas, par exemple. Ainsi les mairies gardent le contrôle sur le nombre de meublés touristiques dans certains quartiers - comme Barcelone, qui limite au maximum les autorisations dans son centre historique.

Madrid, quant à elle, a trouvé une astuce pour repousser au maximum les locations Airbnb en périphérie. En juillet 2018, la capitale espagnole a ajouté une condition stipulant que seuls les logements avec un accès indépendant pour les touristes ont le droit de louer toute l’année. Cette exigence exclut de ce fait les appartements dans des immeubles résidentiels en centre-ville. Palma de Majorque applique une réglementation plus stricte encore: les touristes n’ont pas le droit de louer un appartement, uniquement un pavillon ou une maison.

Au contraire, Londres, Amsterdam et Berlin ont les textes les plus flexibles en matière de locations de courtes durées entre particuliers. Pour vous y retrouver dans toutes ces législations différentes, nous avons résumé et compilé les décisions municipales dans la carte ci-dessous.

Emeline Gaube