BFM Business

Migaud : « Le gouvernement a sous-estimé la crise »

-

- - -

Didier Migaud, le président socialiste de la Commission des Finances, est revenu sur l’ampleur de la crise qui touche la finance et l’économie mondiale.

Invité mercredi 17 septembre, le président socialiste de la Commission des Finances, Didier Migaud, a évoqué la crise financière : « On n'est pas à l'abri. Il faut conserver son sang-froid mais il ne faut pas sous-estimer l'importance de la crise, et c'est ce que je peux reprocher au gouvernement français, qui a, comme beaucoup d'autres, pendant très longtemps sous-estimé la crise et ses effets sur l'Europe et sur la France. » « On voit bien aujourd'hui que ça a des conséquences. Ça n'a pas uniquement des conséquences économiques, ça a des conséquences sur nos comptes publics : à partir du moment où la croissance ralentit, nos recettes fiscales sont moins importantes. En revanche, nos dépenses peuvent l'être davantage et nos comptes publics risquent de se dégrader. Et puis, il y a des conséquences sur le resserrement du crédit, avec toutes les conséquences que ça peut avoir sur les entreprises et sur les particuliers. »

« Je ne suis pas de ceux qui sur-réagissent par rapport à tel ou tel événement, mais la crise est profonde, elle va durer encore quelque temps, et l'année 2009 ne sera pas une année extraordinaire en termes de croissance. Donc, disons-le, pour que l'économie puisse redémarrer, ça demandera du temps. »

La rédaction