BFM Business

Métaux rares: Le vanadium, fer de lance de la transition énergétique ?

Cristaux de Vanadium

Cristaux de Vanadium - YASUYOSHI CHIBA / AFP

Les cours de ce métal rare ne cessent de progresser ces derniers mois. Très utilisé dans la construction il pourrait également révolutionner la technologie des batteries.

Le vanadium est un métal blanc/argenté que l'on trouve dans les mines de fer et que l'on utilise pour fabriquer des alliages métalliques. Incorporé dans de l'acier, il est capable de renforcer considérablement sa résistance en améliorant son élasticité. Henry Ford l'utilisait déjà pour solidifier le châssis de ses Ford T. Aujourd’hui le vanadium est présent dans l'industrie aéronautique, chimique... Mais 90% de la production mondiale (89000 tonnes en 2017) est engloutie par le secteur de la construction. En particulier pour le ferraillage du béton (béton armé).

La demande de vanadium est majoritairement tirée par la Chine. Après le tremblement de terre du Sichuan en 2008 où des millions de bâtiments se sont effondrés, Pékin s'est lancé dans une vaste campagne de mise à niveau de ses normes parasismiques, incorporant du vanadium à tout va. Une situation qui commence à se répercuter sur les cours explique Mathieu Leguerinel, géologue au bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) . Si en 2016 le cours moyen annuel du vanadium atteignait les 8000 $ la tonne, on est passé l'an dernier à 40000$ la tonne avec un pic à 64000$/t au mois de novembre.

Le Vanadium au secours de la transition énergétique

C'est la faiblesse des énergies renouvelables (éolien et solaire): sans vent ni soleil, pas d'électricité. Or il est possible, grâce au vanadium ,de concevoir des batteries de grande capacité. Des batteries capables d'emmagasiner de l'énergie quand celle ci est produite par une éolienne ou un panneau solaire, de la stocker, puis de la libérer, plus tard, sur le réseau électrique. Les batteries "REDOX" vanadium ne se déchargent pas avec le temps, ne prennent pas feu, peuvent encaisser sans difficultés des milliers de cycles de recharge et possèdent, de surcroît, des composants qui sont biodégradables. Des batteries dédiées au stockage de l'électricité à grande échelle et taillées pour les réseaux intelligents. Peu de chance de les retrouver sur nos smartphones.

Actuellement 2% de la production mondiale de vanadium est destinée à la production de ce type de batteries. D'après le BRGM, les perspectives de croissance mondiale de ce métal sont évaluées à 3%/an d'ici 2025.

La Chine l'eldorado du vanadium 

C'est en Chine que l'on produit l'essentiel du vanadium (56%) devant la Russie (11%) et l'Afrique du Sud (10%). C'est également dans ces trois pays que les réserves sont les plus grandes. L'USGS (l'institut d'études géologiques des Etats-Unis) à évalué les réserves mondiales à 18,8 millions de tonnes soit plus de 238 années de production.