BFM Business

Merkel estime qu’un "partenariat stable" est possible avec Hollande

BFM Business
Angela Merkel a déclaré samedi croire possible à un "partenariat stable" avec François Hollande. Il s’agit là d’un geste d’apaisement après une semaine de pression avec la France. La chancelière allemande avait annoncé à plusieurs reprises son hostilité à la politique de croissance voulue par François Hollande.

Dans le vidéo-podcast hebdomadaire d’Angela Merkel, la chancelière allemande a affirmé qu’il pourrait y avoir un possible partenariat stable avec le nouveau président français. Angela Merkel a répondu: "oui, c'est ce que je crois, car nous savons depuis la création de la République fédérale d'Allemagne qu'une bonne relation franco-allemande est tout simplement très importante, pour les deux pays".

Depuis l’élection de François Hollande, la chancelière allemande n’a pas cessé de mettre la pression à la France en déclarant son hostilité à la politique de croissance voulue par le président français. Désormais, même s’il y a encore des divergences profondes entre les deux programmes pour l’Europe, Angela Merkel ne veut pas aller jusqu’au clash avec la France. Chacun fera des compromis.