BFM Business

Mario Draghi (BCE): l'économie en zone euro "reste fragile"

Mario Draghi reste prudent quant à la reprise en zone euro

Mario Draghi reste prudent quant à la reprise en zone euro - -

Le président de la BCE a estimé, ce lundi 16 septembre, que "la reprise n'en est qu'à ses balbutiements". Il voudrait que la productivité des économies de la zone euro augmente.

Mario Draghi, le président de la BCE, a déclaré, ce lundi 16 septembre, que l'économie en zone euro restait "fragile". Le taux de chômage est "toujours beaucoup trop élevé".

"La reprise n'en est qu'à ses balbutiements", a-t-il dit lors d'une conférence à Berlin de la Fédération de l'industrie allemande. Il a convenu au passage que la hausse de 0,3% du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au deuxième trimestre était bienvenue.

Se pencher les sur les salaires

"Un moyen de renouer avec la compétitivité rapidement est de se pencher sur (...) les salaires", a expliqué Mario Draghi. "Une autre approche, de long terme, est (...) d'augmenter la productivité", a-t-il ajouté.

"Tandis que les ajustements sur les coûts n'augmentent la compétitivité que de manière relative, les gains de productivité (...) peuvent être absolus et profiter à tous les pays", a poursuivi l'Italien, qui a ajouté: "je ne vois pas la compétitivité comme une course entre les pays de la zone euro avec ses gagnants et ses perdants".

De son coté, Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, avait déclaré sur Europe 1: "oui, la croissance repart, il y a quelques signes. Nous ne sommes pas sortis de la crise, il y a encore beaucoup de risques. Mais nous avons mis un terme à la crise existentielle de la zone euro"

Diane Lacaze & agences