BFM Business

Macron sur BFMTV: "Les gens très riches ne payaient pas l’ISF"

Le président français s'est justifié sur BFMTV ce dimanche soir sur l'aménagement de l'ISF concomittant à la hausse de la CSG des retraités.

Interrogé sur la suppression de l'Impôt sur la fortune ce dimanche soir sur BFMTV, Emmanuel Macron a précisé notamment justifié cette mesure en rappelant que "Les gens très riches ne payaient pas l’ISF". 

"On a gardé l’impôt sur la fortune quand il est réinvesti dans l’immobilier. Mais on a enlevé l’ISF, nous pour tout ce qui était réinvesti dans l’économie", a-t-il rappelé.

"Parfois dans l’économie, il y a des gens qui spéculent, et je le regrette je ne le défends pas. Mais là-dessus il est très difficile de sépare le bon grain de l’ivraie. Nous avions des centaines de milliers d’entrepreneurs qui vendaient leur entreprise et qui, parce qu’on les taxait avec l’ISF, alors même qu’ils voulaient réinvestir dans le pays, s’en allaient. Et donc leur permettre, parce qu’ils réinvestissent dans le pays, de rester, c’est une bonne chose".

"Ça, comme la taxe de 30% sur les revenus financiers, ce ne sont pas des cadeaux, ce sont des mesures que j’assume totalement devant vous, parce que c’est ce qui nous permet de garder les talents et d’avoir un financement français de notre économie. Les gens très riches ne payaient pas l’ISF, ils mettaient des holdings en place, ils faisaient du contournement", a-t-il estimé. "Donc vous voyez bien que toute cette polémique, parce qu’on répond à l’émotion du moment"

Quant à la volonté de mettre en parallèle le retraité qui perd 20 euros et l’allègement de l’ISF "c’est un raisonnement qui ne tient pas", a assuré Emmanuel Macron.

N.G.