BFM Business

Livret A : le plafond augmenté de 50% d'ici fin 2012

-

- - -

François Hollande avait promis le doublement du plafond du Livret A pour financer le logement social. Deux hausses de 25% sont prévues d'ici la fin de l'année pourtant certains économistes doutent de l'efficacité de cette mesure.

C’est le produit d’épargne préféré des Français. Le Livret A va, comme l’avait promis François Hollande pendant sa campagne, voir son plafond doubler. Il sera pour l'instant relevé en deux temps, de 25% maintenant et encore de 25% d'ici la fin de l'année comme l'a annoncé ce mercredi Jean-Marc Ayrault sur RMC et BFMTV.

Les Banques redoutent un transfert d'épargne

La hausse devait se faire en juillet mais le gouvernement a tenu compte des réticences des banques. Ces dernières craignent en effet que les Français délaissent les livrets bancaires et assurances vie au profit de cette épargne sûre et défiscalisée. Elles redoutent un transfert d'épargne de 40 à 60 milliards d'euros. Mais pour le gouvernement, cette épargne doit servir à financer 150 000 logements sociaux par an.
Les modalités précises seront dévoilées courant septembre. La hausse du plafond du Livret A se fera donc en deux temps : d'abord une hausse de 25% dès maintenant, puis une autre de 25% également d'ici la fin de l'année 2012, annonce le gouvernement ; le calendrier serait en cours d'arbitrage. Il y a aujourd'hui plus de 60 millions de Livrets A rémunérés à 2,25% et exonérés d'impôts, mais seuls 9% d'entre eux atteignent le plafond qui passerait de 15 300 à 30 600 euros.
Cette hausse du plafond concerne également le Livret développement durable (LDD).

« Orienter l’épargne vers des réalisations productives »

« Il faut doubler le plafond du Livret A, affirme Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS de Paris et ancienne ministre du Logement. C’est une façon d’orienter l’épargne abondante des Français vers des réalisations productives comme les logements, le soutien aux PME ou aux collectivités pour de grands investissements. Nous avons besoin, pour réaliser 150 000 logements sociaux, des fonds du Livret A car aujourd’hui, toute une série d’opérations n’arrive pas à être suffisamment financée par la puissance publique. Plutôt que du budget direct de l’Etat, cette rémunération des fonds d’épargne permettrait de le faire ».

« Une mesure favorable aux classes aisées »

« Cette mesure est inutile et risque de déstabiliser un peu plus notre sphère financière, affirme l’économiste et secrétaire général du Cercle des épargnants, Philippe Crevel. Les Français vont retirer de l’argent des livrets bancaires, de l’assurance vie. Et donc on va assécher des produits qui ont un rôle dans le financement de l’économie à travers les crédits. Surtout, cette mesure ne bénéficiera qu’à 9% des détenteurs de Livret A qui ont déjà atteint le plafond de 15 300 euros. C’est une mesure plutôt favorable aux classes aisées ».

Écoutez ci-dessous le Premier ministre sur la hausse du plafond du Livret A :

La Rédaction avec Aurélia Manoli