BFM Business

Les retraites devraient être revalorisées de 0,9% en avril

La Commission économique de la nation devrait confirmer mardi la prévision d'inflation de 1,2% pour 2010 en France, ce qui entraînera une revalorisation de 0,9% des retraites du régime de base au 1er avril. /Photo d'archives/REUTERS/Miro Kuzmanovic

La Commission économique de la nation devrait confirmer mardi la prévision d'inflation de 1,2% pour 2010 en France, ce qui entraînera une revalorisation de 0,9% des retraites du régime de base au 1er avril. /Photo d'archives/REUTERS/Miro Kuzmanovic - -

PARIS - La Commission économique de la nation (Cen) devrait confirmer mardi la prévision d'inflation de 1,2% pour 2010 en France, ce qui entraînera...

PARIS (Reuters) - La Commission économique de la nation (Cen) devrait confirmer mardi la prévision d'inflation de 1,2% pour 2010 en France, ce qui entraînera une faible revalorisation des retraites du régime de base au 1er avril.

La Cen, qui se réunit dans l'après-midi, permet au gouvernement de confronter ses prévisions macro-économiques à celles d'économistes du secteur privé quatre fois par an. Celle de mars convient d'une prévision d'inflation qui sert de base pour la revalorisation des retraites et pensions, effective au 1er avril.

En 2009, l'inflation n'avait été que de 0,1% en moyenne alors que l'augmentation des pensions avait été calculée sur la base d'une inflation attendue à 0,4%.

Selon la presse, le gouvernement va du coup retrancher 0,3 point de la hausse des prix prévue pour 2010, ce qui conduira à un relèvement des pensions de 0,9 point.

Dans un communiqué publié lundi, la CFDT a déploré que le gouvernement récupère ce "trop-perçu" de 0,3 point et que la décision ait été prise avant même la réunion de la Cen.

"Cela ne compensera même pas la hausse des mutuelles ! Et ceci alors même que l'inflation repart avec 0,6% pour le mois de février et qu'une augmentation du gaz entre 6 et 10% est prévue au 1er avril", regrette le syndicat pour qui "la paupérisation des retraités s'accentue, mesure après mesure".

FORME ALLÉGÉE

La réunion de la Cen, à laquelle sont conviés 28 économistes, coïncide avec l'organisation d'une journée d'action pour l'emploi et les retraites à l'appel des syndicats CGT, CFDT, FSU, Solidaires (Sud) et Unsa.

Selon une source à Bercy, la discussion informelle se tient sous une forme allégée, le dernier cadrage macro-économique remontant à seulement deux mois avec la présentation du dernier projet de loi de finance rectificative.

Le PLFR a retenu comme principales hypothèses macro-économiques une croissance de 1,4% du produit intérieur brut et une inflation moyenne de 1,2%, chiffres qui devraient être confirmés par la Cen.

"La discussion portera surtout sur la trajectoire pluriannuelle de croissance et de finances publiques, avec une présentation du programme de stabilité et des hypothèses macro-économiques qu'il contient", a-t-on précisé à Bercy.

"Le cadre est volontairement pluriannuel, on ne se limite pas au cadre du PLFR."

Aucun communiqué n'est attendu à l'issue de la réunion.

Le relèvement de 0,9% attendu pour le 1er avril concernera les retraites du régime de base du privé.

Les retraites complémentaires Arrco, qui concernent les salariés du privé, et Agirc, pour les cadres, augmenteront pour leur part de 0,72%, selon des informations parues dans la presse.

Le minimum vieillesse, réservé aux personnes disposant de faibles ressources, passera lui de 677,13 euros à 708,96 euros, soit une hausse de 4,7% qui s'inscrit dans le programme de revalorisation de 25% de cette allocation durant la législature, conformément à une promesse du président Nicolas Sarkozy.

Véronique Tison, édité par Yves Clarisse