BFM Business

Les propos de Mario Draghi continuent de doper les marchés

BFM Business
Les investisseurs anticipent une intervention de la Banque centrale européenne. L’été, d’habitude si périlleux pour les marchés, se passe pour l'instant sans encombre. Mais la rentrée s’annonce plus chaotique.

L'été meurtrier sur les marchés n'a pas eu lieu. Une situation que l’on peut mettre sur le compte de "l'effet Draghi". Le 26 juillet, le président de la Banque centrale européenne déclarait que celle-ci était prête à tout faire, dans le cadre de son mandat, pour préserver l'euro.

Depuis, les marchés s'attendent à une action des Banques centrales et cela se voit: le CAC 40 était sous les 3100 points fin juillet, aujourd'hui l'indice parisien s'est installé au-dessus des 3400 points!

Dénouement en septembre

L'euro profite aussi de cet espoir venu de Francfort: la monnaie unique, qui s'échangeait contre 1,20 dollar il y a trois semaines, est aujourd'hui au-dessus de 1,23 dollar. Le marché obligataire vit aussi une relative phase de détente: les taux espagnols à 10 ans restent, pour l'instant, sous la barre des 7%.

Mais septembre sera déterminant: le 6 du mois se tiendra la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE. Le 12, la Cour constitutionnelle allemande se prononcera sur la validité du Mécanisme de sauvetage européen et un nouvel Eurogroupe sera organisé à Bruxelles au milieu du mois.

Simon Tenenbaum et BFMbusiness.com