BFM Business

Les fonctionnaires devraient aussi bénéficier d'un allégement de cotisation

Marylise Lebranchu, ministre en charge de la fonction publique (ici le 22 avril) doit cajoler les fonctionnaires.

Marylise Lebranchu, ministre en charge de la fonction publique (ici le 22 avril) doit cajoler les fonctionnaires. - -

Même s'il n'est pas encore arbitré par Manuel Valls, le gouvernement s'apprête à faire un geste à l'égard des fonctionnaires. Il s'agirait d'un allégement de cotisations retraite pour les agents du bas de l'échelle.

Opération reconquête de l'électorat des fonctionnaires, après la déroute électorale du PS aux Européennes. Le gouvernement serait sur le point de faire un geste sur les cotisations retraite payées par les agents publics.

La mesure, qui devrait être inscrite dans la prochaine loi de finances rectificatives discutée en juin, devrait s'appliquer au 1er janvier 2015. Elle se traduirait par une hausse de 558 euros annuels à 50 euros pour 2,2 millions d'agents, ont précisé les syndicats.

En revanche, il n'est toujours pas dans l'intention du gouvernement de revenir sur le gel du point d'indice servant à calculer les augmentations générales.

Mesure calquée sur celle du pacte de responsabilité

Ce geste serait à l'image de celui consenti pour le privé. Les salariés du privé au Smic vont profiter de la réduction des cotisations sociales salariales, à compter du 1er janvier 2015, soit une hausse de salaire net de "500 euros par an environ", c'est-à-dire "presque la moitié d'un 13e mois", selon les calculs du gouvernement. Cet allègement de cotisations diminuera progressivement jusqu'à 1,3 Smic.

Le gouvernement n'a pas à ce stade précisé combien coûtera cette mesure en 2015, ou si elle sera incluse dans l'enveloppe de 2,5 milliards déjà prévus pour la baisse des charges.

Il y a proportionnellement moins de fonctionnaires payés au niveau du Smic que de salariés du privé dans ce cas.

P.C avec AFP