BFM Business

Les commerçants et hôteliers de Barcelone fortement touchés par la crise politique catalane

Les manifestations qui ont eu lieu en octobre dans le centre ville ont provoqué une chute des ventes située "entre 20% et 30%" par rapport à octobre 2016.

Les manifestations qui ont eu lieu en octobre dans le centre ville ont provoqué une chute des ventes située "entre 20% et 30%" par rapport à octobre 2016. - PAU BARRENA-AFP

Les commerçants et hôteliers de Barcelone s'alarment d'une baisse de leur activité due à la crise politique catalane, signalant notamment une chute des ventes en octobre 2017 allant jusqu'à 30% sur les rues marchandes.

Barcelone a vu son étoile de star du tourisme en Europe ternie par la crise politique en Catalogne. L'association de commerçants du Passeig de Gracia, l'une des principales artères marchandes barcelonaises, estime que les manifestations qui ont eu lieu en octobre dans le centre ville ont provoqué une chute des ventes située "entre 20% et 30%" par rapport à octobre 2016, a indiqué une porte-parole. Ces rassemblements ont notamment suivi le référendum d'autodétermination interdit du 1er octobre ainsi que la déclaration d'indépendance par le parlement catalan le 27 octobre.

Le président de cette association, Luis Sans, a aussi souligné un "ralentissement de la demande touristique" dans la capitale catalane.

L'association Gremi d'Hotels de Barcelone, représentant quelque 400 établissements, a pour sa part fait état d'une baisse en octobre de 13% de leurs revenus, et prévoit une baisse en novembre "en termes similaires". Elle a appelé "les autorités administratives" à prendre des mesures pour promouvoir Barcelone, "rétablir la confiance" des visiteurs et "réactiver l'économie de la ville". 

24% des dirigeants d'établissements de tourisme ont connu une baisse

Environ 40% des patrons de PME en Catalogne ont constaté une baisse "forte ou assez forte" de leurs ventes en octobre, selon un sondage de PIMEC, principal syndicat patronal des PME catalanes. Plus de 60% d'entre eux attribuent cette baisse à la crise politique.

Dans le tourisme, 24% des dirigeants d'établissements ont enregistré une baisse, et 80% l'attribuent à la crise politique.

Affecté par la crise politique, le tourisme est l'un des piliers de l'économie catalane, dont il représente 12% du PIB. La Catalogne, avec sa capitale Barcelone et les plages de la Costa Brava, est la région d'Espagne attirant le plus de touristes étrangers. Plus de 18 millions d'entre eux s'y sont rendus en 2016.

F.Bergé avec AFP