BFM Business

Légion d’honneur : 681 personnes ont été récompensées

La légion d'honneur est l'une des plus hautes décorations françaises

La légion d'honneur est l'une des plus hautes décorations françaises - -

La promotion du Nouvel an de la Légion d'honneur distingue des personnalités de nombreux domaines. Elle décore aussi bien des chercheurs, des acteurs, ou les sportifs médaillés aux Jeux olympiques

681 personnes ont fait l’honneur de la France en 2012. La liste des personnalités décorées de la Légion d’honneur est parue mardi 1er janvier au Journal Officiel. Cette institution, mise en place par Napoléon en 1802, récompense ceux ayant eu "une conduite civile irréprochable et méritante ou faits de guerre exceptionnels après enquête officielle".

Parmi les personnalités récompensées, figurent l'ancien président d'Emmaüs et ex-Haut commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch, le réalisateur et comédien Bruno Podalydès, l'acteur Jean-Pierre Léaud et le dessinateur Jacques Tardi, tous les quatre faits chevaliers. Néamoins, ce dernier, célèbre auteur de bandes dessinées, "refuse avec la plus grande fermeté" la Légion d'honneur, voulant "rester un homme libre et ne pas être pris en otage par quelque pouvoir que ce soit", a-t-il déclaré ce mercredi 2 janvier à l'AFP.

Dans le domaine économique, Yvon Gattaz, ex-patron du CNPF (ancien Medef), est élevé à la dignité de grand'croix, et l'ancien PDG de Renault Louis Schweitzer à celle de grand officier.

Dans l'enseignement et la recherche, les scientifiques sont à l'honneur avec le mathématicien Jean-Pierre Serre, élevé à la dignité de grand'croix, et le physicien Prix Nobel 2012 Serge Haroche, promu commandeur.

Dans la fonction publique, le préfet de Lorraine Nacer Meddah, ancien secrétaire général de la campagne de François Hollande, est fait chevalier.

Dans l'univers de la santé, du social ou de l'humanitaire, sont notamment faites chevaliers Danièle Langloys, présidente d'Autisme France et Marie-Thérèse Labelle, dite soeur Bénédicte, responsable de la congrégation religieuse en charge du soutien aux détenus du Centre de rétention administrative de Paris.

On note encore que Fred Moore, délégué national du Conseil national des communes "Compagnon de la Libération", a été élevé à la dignité de grand'croix et que le journaliste et écrivain Jean Daniel est élevé à la dignité de grand officier

Pascal Lamy, directeur général de l'OMC, l'avocate Gisèle Halimi, l'historien de l'éducation Antoine Prost, Paul Bouchet, membre du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées ou encore Loïc Le Bastard, secrétaire général du Conseil national des communes "Compagnon de la Libération", ont été promus commandeurs.

87 sportifs récompensés

Par ailleurs, une promotion spéciale récompense 87 sportifs médaillés aux jeux Olympiques et Paralympiques.

Sont notamment faits chevaliers les nageurs Camille Muffat (or, 400 m libre), Yannick Agnel (or, 200 m libre) Florent Manaudou (or, 50 m libre) ainsi que le judoka Teddy Riner (or, plus de 100 kg).

Le champion de canoë-kayak Tony Estanguet, qui a reçu à Londres sa troisième médaille d'or en slalom canoë C1 (monoplace), est lui fait officier de la Légion d'honneur ainsi que l'athlète handisport Assia El Hannouni, double médaillée d'or à Londres en 200 et 400 mètres.

Les sportifs recevant une médaille lors d'une première participation aux Jeux sont faits chevaliers de la Légion d'honneur pour l'or, et chevaliers de l'ordre du Mérite pour l'argent ou le bronze, rappelle le Journal Officiel.

Les militaires tués par Mohamed Merah à l'honneur

De plus, les trois militaires tués en mars 2012 par Mohamed Merah ont été nommés chevaliers dans l'ordre de la Légion d'honneur.

Ces trois parachutistes - le caporal-chef Abel Chennouf, le caporal Mohamed Legouad et l'adjudant Imad Ibn Ziaten - avaient été les trois premières victimes de Mohamed Merah. Celui-ci avait ensuite abattu trois enfants et un enseignant le 19 mars dans une école juive à Toulouse avant de tomber sous les balles du Raid le 22 mars.

Le gouvernement avait adopté fin 2012 un décret modifiant le Code de la Légion d'honneur pour permettre l'attribution de cette distinction à titre posthume.

"Nous sommes maintenant pleinement satisfaits, c'est un très beau cadeau de début d'année après les très, très mauvais souvenirs de 2012", a déclaré à l'AFP Albert Chennouf, père d'un des soldats tués, qui avait longtemps réclamé un geste de reconnaissance symbolique de l'Etat en leur honneur.

BFMbusiness.com et AFP